Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 15:38

 

 

 

 

 

20/08/14 (AFP)

 

Des heurts ont éclaté mardi soir à Bangui entre soldats français de la force européenne Eufor et des individus armés, et se sont poursuivis mercredi matin, a-t-on appris de sources concordantes.

 

"Nos éléments qui patrouillaient mardi soir au PK5 (quartier musulman du 3ème arrondissement) ont été la cible d'attaques verbales puis de tirs provenant d'individus armés. Ils ont riposté à ces attaques et des heurts ont suivi", a déclaré à l'AFP une source proche de la force européenne.

 

"Ce (mercredi) matin, une marche regroupant une centaine de personnes depuis le PK5 s'est dirigée vers le siège de la Minusca (représentation de l'ONU à Bangui). Ces personnes ont été repoussées par l'Eufor et ont profité de la confusion pour lancer une grenade sur nos éléments", a-t-elle poursuivi.

 

"La riposte a été vigoureuse et il est encore difficile de déterminer exactement ce qui s'est passé dans l'autre camp. Il y a des bandits au PK5 qui agissent à la nuit tombante ou de jour et qu'il va falloir détecter pour améliorer la situation", déjà en voie de normalisation à Bangui, toujours selon cette même source.

 

De fortes détonations ont été entendues jusque tard dans la nuit au quartier PK5, dernière enclave musulmane dans la capitale. Des tirs d'armes automatiques et d'armes lourdes se sont poursuivis mercredi matin, et des tirs sporadiques étaient encore audibles à la mi-journée en provenance de ce secteur, survolé en permanence par deux hélicoptères.

 

"Nous avons été attaqués cette nuit par des éléments français de l'Eufor qui ont pénétré dans notre concession et ont tué notre petit frère, ils ont blessé quatre personnes", a affirmé à l'AFP un notable musulman du quartier. Ce bilan n'a pas été confirmé d'autre source.

 

"Ce matin nous avons marché jusqu'au siège de la Minusca pour prendre à témoin l'opinion nationale et internationale. Nous ne voulons plus des Français" au PK5, s'est plaint ce responsable.

 

La radio publique a rapporté que "des véhicules des forces internationales et de la gendarmerie ainsi que de la police ont été attaqués par des musulmans qui ont aussi attaqué un site des déplacés au quartier Castors", toujours dans le 3e arrondissement. "On ignore s'il y a eu des victimes", selon la radio.

Centrafrique: affrontements à Bangui entre soldats français et individus armés

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com