Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 15:26

 

 

 

 

 

02/07/14 (APA)

 

APA-Bangui (Centrafrique) - Les affrontements survenus ces derniers jours à Bambari, chef-lieu de la Ouaka, lieu du nouvel état- major des Séléka, ont fait 82 personnes morts et 176 maisons détruites, a-t-on appris à l’occasion de la visite effectuée dans cette localité par le ministre de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et de la Régionalisation.

 

Aristide Sokambi s'est rendu hier, mardi, à Bambari, en compagnie du Général chef d'état-major de l'opération Sangaris, Eric Bellot Desminières.

 

Cette mission avait pour but de permettre au ministre de faire une idée exacte du bilan des séries d'affrontements et autres violences opposant les Sélékas à la population civile considérée par ces derniers comme des Anti-Balaka.

 

Selon l'Abbé Félicien Bernard Endjimoyo, ces violences ont engendré une dégradation sécuritaire et occasionné la division de la localité en deux camps, notamment le camp des musulmans ‘'se trouvant en antagonistes à celui des non musulmans''.

 

A en croire le prélat avec les mesures de confiance mise en place, les groupes armés déjà constitués, les Sélékas, les archers et les Anti-Balaka sont facilement contrôlables.

 

Cependant, a-t-il souligné, ‘'la situation se dégrade surtout lorsque ce sont des civils armés qui s'en prennent à leurs voisins et cela complique beaucoup la donne''.

 

‘'En ce moment, note l'Abbé, on cherche à reprendre les contacts de part et d'autre pour qu'il y ait des espaces d'échanges entre les différents responsables des différentes communautés afin de surpasser les clivages''.

 

 

 

Centrafrique : 12 000 réfugiés dans la cathédrale de Bambari

 

01 juillet 2014

 

Mgr Mathos lance un appel pour venir en aide aux habitants de Bambari, qui fuient les violences des miliciens musulmans de la Seleka :

 

"Nous accueillons actuellement au moins 12 000 personnes dans la Cathédrale Saint-Joseph ; elles sont totalement privées d’assistance."(...) Plusieurs ONG sont venues constater la situation, mais jusqu’à présent aucune aide humanitaire n’est arrivée. Il manque de tout, non seulement de la nourriture, mais aussi des grandes toiles pour permettre aux gens de s’allonger. Seule la Croix-Rouge nous apporte de l’eau, alors que nous creusons des latrines dans la cour. (...) Je lance un appel pour que l’on intervienne tout de suite pour empêcher un désastre humanitaire."

 

RCA : 82 morts et 176 maisons incendiées lors des affrontements à Bambari

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com