Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 11:21

 

 

 

 

 

 


Paris - AFP / 07 juillet 2014 12h13 - Le regain de tensions en Centrafrique est la conséquence du blocage du processus politique pour stabiliser le pays, actuellement en panne, a estimé le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian dans un entretien à l'AFP.


L'arrivée en février de la présidente de transition Catherine Samba Panza n'a pas permis la relance d'un processus politique qui est bloqué, a souligné le ministre français avant son départ lundi pour la Centrafrique, où une dizaine de soldats français de la force Sangaris ont été blessés la semaine dernière lors d'affrontements avec des groupes armés.


Le règlement de tout ça ne peut être que politique, or la politique est en panne, a-t-il estimé.


Les tensions entre communautés restent vives en particulier dans la région de Bambari, à l'est de Bangui, où de violents accrochages ont fait des dizaines de morts fin juin.


Selon M. Le Drian, l'absence de perspective a conduit à la radicalisation de certains groupes parce que l'on ne voit pas se tracer un avenir pour l'ensemble du pays. Mme Samba Panza a beaucoup de bonne volonté, ce n'est pas elle qui est en cause, mais ça n'aboutit pas.


Face à cette impasse politique, Jean-Yves Le Drian a toutefois souligné comme une pointe d'espoir l'initiative des dirigeants des pays d'Afrique centrale réunis fin juin à Malabo, en Guinée équatoriale, qui ont convenu de la mise en oeuvre d'une conférence de réconciliation qui paraît indispensable pour qu'on sorte de la situation désastreuse actuelle.


Environ 2.000 militaires français sont toujours déployés en Centrafrique dans le cadre de l'opération Sangaris, aux côtés de quelque 5.800 soldats d'une force militaire de l'Union africaine, la Misca, pour stopper les massacres intercommunautaires.


(©) 

"Le processus politique est en panne en Centrafrique" : Jean-Yves Le Drian

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com