Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 10:21

 

 

 

 

Faire simple et efficace, ça n’est pas occuper militairement la République centrafricaine!

           Mais où sont les représentants bantous d’Afrique Centrale dans tout cela?

                  Voici de près ou de loin les dénominations des responsables de l’ONU

                                        pour solutionner la crise centrafricaine!

 

 

M. Abdoulaye Bathily qui est le représentant spécial des Nations Unies : un musulman?

Deux autres heureux nominés pro-occidentaux de l’Afrique de l’ouest : des musulmans?

 

Voilà des responsables sûrement à l’ouverture d’esprit modèle! Ils se confronteront à la majorité  dite chrétienne et animiste de la population centrafricaine!

 

Ajoutons d’autre part ces pays modérément musulmans que sont le Maroc, le Bangladesh et le Pakistan qui vont envoyer 2500 soldats complémentaires aux 6000 autres étrangers de la Misca!

 

Le déséquilibre est flagrant! Les bantous de l’Afrique Centrale, dont les centrafricains, ne sont donc pas capables de faire l’affaire? Sont-ils juste bons ( comme au Congo, au Burundi) à voir leur pays occupé? Dans le passé, tous les centrafricains animistes, musulmans ou catholiques ont vécu en paix, la crise actuelle est POLITIQUE.

 

Ce déséquilibre flagrant et déraisonnable ne peut que conduire  à une occupation propice à des nouveaux désordres  sanglants alors que les forces vives représentantes du Peuple ont clairement manifesté leur volonté d’apporter des solutions.

 

Ce peuple, qui se montre à travers ses difficultés conscient et  mature, a le sens de la démocratie et de son efficacité.  Aura-t-il droit au respect? Le laissera –t-on, un jour, développer sa personnalité selon la pensée de Boganda sur son territoire.

 

Poursuivons l’énumération : la faiblesse de la Misca sous la direction du  Général  Jean- marie -Michel Mokoko, l’homme de Monsieur Nguesso à Bangui, déteste par ailleurs les Anti-balaka, forces vives qui ont chassé les Séléka à l’origine du désordre actuel et dont le Général est le fervent partisan! Il apprécie que les séléka ont l’expérience de la rébellion et sont membres du gouvernement actuel! Ce chef de la Misca est pour le statu quo et non pour l’intérêt du peuple centrafricain!

 

Le Burundi, le grand ami de Déby du Tchad, empêché par le peuple de mettre le pied en Centrafrique, joue le même rôle répressif en envoyant, ces derniers jours, 250 policiers. Le maintien de l’ordre par des étrangers, voilà le respect dû à un État souverain!

 

Que gagnera la République centrafricaine au bout du compte? …des bordels, des filles-mères, l’immoralité, encore le sang versé?

 

Les magouilles, les pillages, les satrapes, les cannibales protégés avec leur compte à Paris ne laissent transpercer aucune vérité, ne solutionnent rien. Leur appétit est si grand que la corruption brouille toute piste de progrès. À cause d’eux, l’Afrique est réprimée, volée, déboussolée et recule depuis soixante ans!

 

Makombo Bamboté

 

Écrivain centrafricain

 

23 juillet 2014

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com