Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 12:26

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) -  Plus de quatre cent des six mille réfugiés centrafricains du camp de Molé, une localité en République démocratique du Congo, sont rentrés mercredi à Bangui, a constaté APA.


Selon la police centrafricaine, ces réfugiés ont marché depuis le camp des réfugiés de Mole à Zongo avant de traverser la rive du fleuve de l'Oubangui grâce à des embarcations affrétées par la présidente Catherine Samba-Panza.


Plusieurs navettes sur le fleuve Oubangui supervisées par le ministre de la Sécurité publique, le Colonel Denis Ouangao Kizimalet, la ministre de la Santé publique, des Affaires sociales, des Actions humanitaires, Docteur Marguerite Samba-Maliavo, ainsi par l'ambassadeur de la RD Congo en poste à Bangui, Prof Gaspard Mugaruka, ont rendu possible le retour des réfugiés.


‘'Les réfugiés centrafricains du Camp de Molé ont décidé de rentrer à Bangui parce qu'ils sont victimes de maltraitance de la part du HCR, d'arrestations arbitraires par les autorités militaires et civiles du pays hôte et aussi à cause des difficiles conditions de vie dans ce site'', a confié à APA, le président des réfugiés, François Emmanuel Kouzouaki-Yondo.


‘'Vaut mieux rentrer et mourir de faim chez soi, que de mourir de faim à l'étranger'', a-t-il ajouté.


Selon M. Yondo, les réfugiés centrafricains ont été refoulés du territoire congolais et non rapatriés volontairement. Parce que a-t-il dit ‘'la DGEM de Zongo, nous a appelés pour nous dire, si jusqu'à 17H heures locales, le gouvernement centrafricain ne trouve pas de moyens pour vous ramener à Bangui, les forces de sécurités congolaises vont nous conduire à une destination inconnue. Dans ce cas précis nous sommes dans l'espace de refoulement''. 


Ne partageant pas ces déclarations, l'ambassadeur de la RDC, Gaspard Mugaruka, a déclaré : ‘'il s'agit de réfugiés centrafricains qui ont demandé à regagner leur pays c'est un mouvement volontaire. Je voudrais aussi préciser qu'au départ il y a eu une sorte de politisation du camp de Mole par des individus qui ont incité les autres à quitter le camp et qui ont même brulé les abris implantés par le HCR''. 


Il a ajouté : ‘' Les quatre individus arrêtés à Zongo, ce sont des personnes qui ont commis des gaffes au niveau du camp. Et parmi eux il y a un qui a commis un viol sur une mineure centrafricaine''.


‘'Si c'était vraiment un refoulement, l'ambassadeur de la Rd Congo ne devrait pas être là pour les accueillir. C'est du mensonge'', a martelé, pour sa part, le ministre centrafricain de la Sécurité publique, le Colonel Denis Ouangao Kizimalet, déplorant le fait que ‘'les réfugiés centrafricain ont rompu unilatéralement le contrat avec le HCR''. 

 

http://apanews.net/article_read-607662-400-regiecentrafricains-quittent-la-rdc-pour-rentrer-eangui.html#sthash.84B55tpX.dpuf  

400 réfugiés centrafricains quittent la RDC pour rentrer à Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com