Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 15:36

 

 

 

 

 

Tatiana Mossot à la poursuite des diamants maudits de Centrafrique sur France 24

 

http://www.telesphere.fr/   Damien D. - 07/06/2014

 

La journaliste de France 24 Tatiana Mossot s'est penchée sur le cas des diamants de Centrafrique. Des mines centrafricaines aux diamantaires d'Anvers en Belgique, elle livre un reportage exclusif diffusé dans le magazine Reporters samedi 7 juin à 20h40.

 

Les diamants centrafricains sont parmi les plus beaux et les plus recherchés. Alors que la Centrafrique est en pleine guerre civile, des groupes armés sévissent autour des sites de production, à la recherche des pierres précieuses. Des mines de Mouka, dans l’est du pays, aux bureaux d'achat à Anvers, en Belgique, en passant par ceux de Bangui, la capitale centrafricaine, notre reporter est parti sur les traces du plus éternel des joyaux.

 

La Centrafrique est en guerre. Tatiana Mossot a déjà sillonné ce pays pour couvrir ce conflit (Lire « Centrafrique, le convoi de l'espoir »). Lors de son dernier déplacement, elle comptait réaliser un sujet sur les rebelles Seleka « Je voulais savoir ce qu'ils devenaient, ce qu'ils faisaient, après avoir été chassés du pouvoir. Mais pour des raisons de sécurité cela n'a pas été possible. » nous a-t-elle confié. Qu'à cela ne tienne ! Puisqu'elle était déjà dans l'est du pays, une très riche zone minière, elle s'est intéressée au business des diamants. Un commerce que le conflit armé n'a guère entamé. La région n'en demeure pas moins sans risque précise la journaliste : « J'ai eu une chance terrible. Je suis la seule journaliste qui a pu aller dans cette zone depuis a chute des Seleka. Cela reste une zone particulièrement difficile et dangereuses. Il y a des groupes armès présents dans le secteur. » Ainsi, de villages perdus, en pistes interminables, Tatiana Mossot est allée jusqu'au coeur des mines de diamants, réputés en joaillerie parmi les plus beaux du monde.

 

« J'ai découvert le milieu des diamantaires, et l'impact que cette pierre a sur les gens. »

 

Il a fallu un peu plus d'un mois à la journaliste de France 24 pour réaliser ce sujet qui l'a mené de la Centrafrique à Anvers en Belgique. « En Centrafrique, ,j'ai eu la chance de rencontrer des interlocuteurs qui m'ont facilité les tournages aussi bien dans les mines, aux bureaux d'achats, comme auprès d'un ministre centrafricain » explique-t-elle. Surprise, c'est en Belgique que le reportage s'est compliqué. Il lui a fallu pas loin d'une semaine de négociations pour aller à la rencontre des diamantaires. « Le diamond office est un vrai bunker ! Mais j'ai été très bien accueillie. Ils m’ont fait voir des lieux où personne ne va. J'ai vu des pierres de plusieurs millions d'euros. J'ai été fouillée à l'entrée et à la sortie...» nous a-t-elle raconté. Avec ce sujet sur le business des diamants, Tatiana Mossot nous propose une autre lecture du conflit en Centrafrique....

 

Vu pour vous : Centrafrique : les diamants maudits
Vu pour vous : Centrafrique : les diamants maudits
Vu pour vous : Centrafrique : les diamants maudits

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com