Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 14:43

 

 

 

 

04/06/14 (AFP)

 

Neuf détenus se sont évadés dans la nuit de samedi à dimanche de la prison centrale Ngaragba dans l'est de Bangui, profitant de l'absence des gardiens qui avaient tous quitté leur poste, a appris mercredi l'AFP auprès du procureur de Bangui Ghislain Grézenguet.

 

"D'après les premiers éléments recueillis, il s'agit d'une défaillance, comme d'habitude d'ailleurs, au niveau du service de sécurité. Parce que cette évasion n'aurait pu avoir lieu si les éléments assurant la sécurité au niveau des miradors avaient été en poste", a expliqué le procureur,

 

"Pour le moment tout le personnel fait l'objet d'audition à la section des recherches et d'investigations (SRI)" de la gendarmerie, a précisé le magistrat.

 

La prison centrale de Ngaragba est connue pour ses évasions à répétition, souvent avec la complicité des gardiens, en échange d'une somme d'argent, d'un repas ou de quelques bières...

 

En mars, les autorités de Bangui avaient annoncé la réfection d'une partie des locaux de cette prison. Quelques jours plus tard, 11 dirigeants des milices anti-balaka arrêtés lors d'une opération de désarmement avaient réussi a s'évader.

 

Ngaragba est surtout célèbre pour avoir été en 1979 le théâtre du massacre par la garde impériale de Bokassa d'une centaine d'écoliers lors de violences à Bangui.

 

 

Neuf détenus s'évadent de la prison de Bangui

 

Bangui (Centrafrique) 04/06/14 (APA)  - Neuf prisonniers de la Maison d’arrêt central de Ngaragba ont réussi à s’évader dans la nuit de samedi à dimanche, a annoncé, mercredi, le parquet du tribunal de grande instance de Bangui.

 

''Cette évasion n'aurait pas pu avoir lieu si les éléments qui assurent la sécurité au niveau des miradors étaient en poste'', a regretté le procureur près le tribunal de grande instance de Bangui, Ghislain Gressenguet, pointant un doigt accusateur vers les gardes.

 

''Je me suis rendu le dimanche à la maison d'arrêt, d'après les premières informations recueillies Il s'agit d'une défaillance comme d'habitude au niveau du service de sécurité'', a-t-il soutenu.

 

Ainsi, selon le procureur de la république, les pensionnaires de la maison carcérale ont profité de l'absence des gardes pour faire le mur et s'enfuir.

 

Pour le moment, M. Gresenguet a affirmé que ‘'tout le personnel fait l'objet depuis lundi d'une audition par la Section des Recherches et d'Investigations (SRI) pour établir la responsabilité des uns et des autres''.

 

''L'évasion a eu lieu aux environs de 17H45 c'est encore le jour, donc il n'y a aucun élément de garde qui était en poste'', a confirmé le commandant Barnabé Konzelo, régisseur de la prison de Ngaragba, ajoutant qu'il souhaite ‘'que ces éléments soient sévèrement punis puisque c'est la énième fois que cela se produit et ce sont toujours les éléments de sécurité qui sont à l'origine'' des évasions.

 

Il a ajouté que pour éviter d'autres évasions, le chef d'état-major des armées a envoyé en renfort à la Maison d'arrêt de Ngaragba, quelques éléments de sécurité.

 

La maison d'arrêt de Ngaragba, située dans le 7è arrondissement et confiée aux gardes provinciales, est non loin de la résidence de la présidente, Catherine Samba-Panza.

 

 

 

Centrafrique : neuf détenus s'évadent, profitant de l'absence des gardiens

 

Par La rédaction numérique de RTL , Avec AFP | Publié le 04/06/2014 à 14h11

 

Neuf détenus de la prison centrale de Bangui se sont évadés, alors que tous les gardiens s'étaient absentés.

 

Neuf détenus se sont évadés dans la nuit de samedi à dimanche de la prison centrale Ngaragba dans l'est de Bangui, profitant de l'absence des gardiens qui avaient tous quitté leur poste, a appris mercredi l'AFP auprès du procureur de Bangui Ghislain Grézenguet.


"D'après les premiers éléments recueillis, il s'agit d'une défaillance, comme d'habitude d'ailleurs, au niveau du service de sécurité. Parce que cette évasion n'aurait pu avoir lieu si les éléments assurant la sécurité au niveau des miradors avaient été en poste", a expliqué le procureur, "Pour le moment tout le personnel fait l'objet d'audition à la section des recherches et d'investigations (SRI)" de la gendarmerie, a précisé le magistrat.

 

Des gardiens souvent complices d'évasion en échange de quelques bières


La prison centrale de Ngaragba est connue pour ses évasions à répétition, souvent avec la complicité des gardiens, en échange d'une somme d'argent, d'un repas ou de quelques bières...


En mars, les autorités de Bangui avaient annoncé la réfection d'une partie des locaux de cette prison. Quelques jours plus tard, 11 dirigeants des milices anti-balaka arrêtés lors d'une opération de désarmement avaient réussi a s'évader.


Ngaragba est surtout célèbre pour avoir été en 1979 le théâtre du massacre par la garde impériale de Bokassa d'une centaine d'écoliers lors de violences à Bangui.

Les gardiens de la prison centrale de Bangui s'absentent, 9 détenus s'évadent

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com