Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 17:56

 

 

 

 

18/06/14 (AFP)

 

Cinq Nigérians ont été arrêtés à leur arrivée à l'aéroport de Bangui, en provenance du Brésil, en possession de 660 grammes de cocaïne pure destinée au marché européen, a annoncé mercredi à la presse le ministre de la sécurité publique.

 

La drogue saisie représente 660 grammes de cocaïne pure qui, une fois coupée, aurait eu sur le marché une valeur de 120.000 euros (70 millions de FCFA), selon le ministre, Denis Wangao Kizimalé.

 

"Le mercredi 11 juin, cinq sujets de nationalité nigériane ont débarqué à l'aéroport Bangui M'poko en provenance de Sao Paulo au Brésil via Casablanca et Douala à bord d'un vol commercial de Royal Air Maroc (RAM)", a ajouté le ministre selon lequel "ces délinquants font partie de la catégorie des mules" qui transportent la drogue dans leur corps.

 

Une échographie des voyageurs, effectuée à l'hôpital communautaire de Bangui, a permis de révéler des capsules de 15 à 20 grammes de cocaïne, placées dans des "ballotins" dans l'estomac des "mules", a précisé le ministre.

 

Toujours selon le ministre, "il est à préciser qu'un autre trafiquant de drogue (dont il n'a pas révélé la nationalité) est arrivé d'Espagne par un autre vol le 14 juin 2014 pour récupérer cette marchandise. Tous ces individus sont entrés illégalement sur le territoire national centrafricain et sont détenteurs de faux documents d'immigration".

 

Les narco-trafiquants sud-américains utilisent de plus en plus l'Afrique comme relais pour pénétrer le marché européen.

 

La Centrafrique dispose d'un office central de lutte anti-drogue (OCLAD), dirigé par un commissaire de police, mais, en raison de la situation chaotique dans le pays depuis la prise du pouvoir par la rébellion de la Séléka et les violences qui, depuis, se poursuivent, cet office n'est pratiquement plus opérationnel.

 

La consommation de cannabis, de produits pharmaceutiques à base de morphine (Tramadol, notamment), et de whisky en sachets, a fortement augmenté parmi les combattants depuis l'éclatement des violences, selon l'OCLAD.

 

Cinq "mules" nigérianes arrêtées à leur arrivée à Bangui en possession de cocaïne

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com