Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 21:15

 

 

 

 

 

 

21/06/2014 à 18:15  AFP

 

La situation en Centrafrique reste "extrêmement fragile", a estimé samedi le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, pour qui il faut "reprendre des initiatives" dans le sens de la pacification et c'est "aux responsables politiques africains de le faire".

 

Sur le plan sécuritaire, "malheureusement, la situation n'est pas encore stabilisée, parce qu'il y a beaucoup de haine, des volontés de représailles et de vengeance, des groupes armés qui ne sont attirés que par des règlements de comptes de court terme", a déclaré M. Le Drian à des journalistes à La Teste-de-Buch (Gironde), à l'occasion d'un meeting aérien.

 

Il a rendu hommage aux 2. 000 militaires français de l'opération Sangaris, déployés depuis décembre 2013 pour enrayer les violences interconfessionnelles, et qui "accomplissent une mission qui exige beaucoup de sang-froid, beaucoup de vigilance".

 

Mais leur rôle, a-t-il rappelé, est "d'assurer le relais" jusqu'au déploiement de la force de l'ONU "à partir du mois de septembre".

 

Le ministre a souhaité que "Catherine Samba Panza, la présidente de transition, et les chefs d’État concernés, et l'Union africaine, puissent établir les conditions d'une pacification interne et d'une réconciliation nationale. C'est ça l'essentiel".

 

"Peut-être qu'il faut reprendre des initiatives, ce n'est pas à la France d'être en première ligne sur ce point, c'est aux responsables politiques africains de le faire", a ajouté M. Le Drian, qui estime que "beaucoup d'entre eux en sont conscients".

 

Le ministre de la Défense participait à la Base aérienne 120 à un meeting pour les 80 ans de l'Armée de l'air, avec démonstrations d'avions tel que Rafale, Mirage F1, A400M, rencontrant les personnels, avant une démonstration de la Patrouille de France.

 

 

La crise en Centrafrique a un fort impact sur la vie économique

 

AFP le 21/06/2014 à 20:59

 

La crise en Centrafrique a un fort impact sur la vie économique du pays. A Bangui, de nombreuses entreprises ont été pillées et le départ de milliers de musulmans affecte le commerce. Les prix des produits de première nécessité ont flambé, rendant la vie très difficile pour beaucoup.

Centrafrique: situation encore "fragile", selon Le Drian

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com