Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 14:50

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) 2014-05-30 13:25:40 - La présidente de la Transition en Centrafrique, Cathérine Samba Panza, a demandé vendredi aux forces de défense et de sécurité de « prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que toute la lumière soit faite sur les événements de Notre Dame de Fatima et que leurs auteurs soient traqués jusque dans leur dernier retranchement pour être traduits en justice ».


« Ce n'est pas en cultivant la haine et l'esprit de vengeance que nous allons sortir de la crise actuelle qui a des racines profondes », a fait remarquer Mme Samba-Panza dans un message à la nation suite aux violences qui se sont répandues dans le pays après la tuerie intervenue dans l'église Notre Dame de Fatima faisant une quinzaine de morts.


« Notre grand malheur aujourd'hui c'est que personne ne veut écouter l'autre », a-t-elle déclaré.


Pour mettre un terme à ces piques de violence, la cheffe de l'Etat s'est engagée à prendre toutes « les dispositions pour que le désarmement tant demandé se fasse partout y compris dans le 3 è et le 5è arrondissement ». 


Le pays ne disposant pas de forces armées, la présidente de la Transition a demandé l'appui des forces étrangères déployées en Centrafrique.


« J'instruis les Sangaris et la MISCA d'apporter tout l'appui nécessaire à la police et à la gendarmerie pour faire aboutir rapidement les procédures déjà engagées dans tous les cas similaires et le cas particulier de l'église de Fatima », a encore dit Cathérine Samba-Panza.


Elle a fait remarquer que la recrudescence périodique des actes terroristes dans la capitale est due non seulement au fait les auteurs des crimes à répétition « continuent de circulent librement» mais aussi aux ennemis de la paix qui « caressent le rêve d'une troisième transition et qui ne ménagent aucun effort pour saper tous les efforts déployés par les autorités actuelles allant dans le sens d'une réconciliation des communautés musulmanes et chrétiennes ».


En mémoire des victimes tombées sous les balles des terroristes et ceux blessées encore en vie la cheffe de l'Etat a décrété trois jours de deuil national « où les drapeaux seront mis en berne » et instruit le gouvernement de prendre en charge les soins des rescapés du carnage de l'église de Fatima et leur fournir un appui nécessaire.

Elle a par ailleurs condamné fermement ces actes terroristes tendant à annihiler tous les efforts du gouvernement centrafricain.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=604998#sthash.P7fbP5Wz.dpuf

Samba-Panza déterminée à ne reculer devant rien pour défendre son pays

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com