Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 16:11

 

 

 

                     Mouvement de Libération du Peuple centrafricain

 

                                                               (MLPC),

 

Bureau Politique

 

Secrétariat Général N°_______MLPC/BP/SG/013

 

COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF AUX SANCTIONS DU CONSEIL DE SECURITE

 

                                                            ************************

 

En décidant vendredi 9 mai 2014 l’interdiction de voyager et le gel des avoirs contre l'ex-président centrafricain François Bozizé ainsi que contre deux chefs de milices responsables des violences dans notre pays, le Conseil de sécurité de l'ONU vient de désigner clairement certains des responsables à l’origine de la crise sans précédent que traverse la République centrafricaine.

 

Ce faisant, il ouvre ainsi la voie vers la fin de l’insupportable impunité dont continuent de jouir les coupables présumés des crimes de toutes sortes qui ne cessent d’être perpétrés en Centrafrique. C’est donc avec satisfaction et un réel soulagement que le Mouvement de Libération du Peuple centrafricain (MLPC), prend acte de ces sanctions prises par le comité dédié du Conseil de sécurité des Nations à l’encontre de François BOZIZE, Lévi YAKETE et Nourredine ADAM.

 

Il considère que ce n’est que le début de l’étau judiciaire qui doit inexorablement se resserrer autour de tous ceux des auteurs, co-auteurs et commanditaires des nombreux crimes de guerre et crimes contre l’humanité qui jalonnent l’histoire de la République centrafricaine de ces vingt dernières années.

 

Le Mouvement de Libération du Peuple centrafricain (MLPC) :

 

• Exhorte tous les pays membres de l’Union Africaine et de l’Organisation des Nations Unies d’aider sincèrement à la restauration de la sécurité et d’une paix durable en Centrafrique en veillant à la stricte application de ces sanctions ;

 

• Demande aux autorités de la Transition de faire preuve de détermination et de célérité dans les enquêtes judiciaires engagées contre tous les auteurs, co-auteurs et commanditaires des innombrables violations des droits humains et de mettre concrètement et réellement fin à l’impunité dans notre pays ;

 

• Exprime le vœu que la Commission d’enquête judiciaire déclenchée par les Nations Unies sur les exactions et crimes de guerre et crimes contre l’humanité en République centrafricaine puisse déboucher rapidement sur le volet pénal de la chaine des sanctions ainsi amorcée pour que cesse véritablement l’impunité dans notre pays.

 

Fait à Bangui, le 11 mai 2014.

 

Le Président

 

Martin ZIGUELE

Réaction du MLPC aux sanctions imposées par le Conseil de sécurité de l’ONU

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com