Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 16:54

 

 

 

 

19/05/14(AFP)

 

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, est attendu à Paris le 21 mai pour une rencontre avec son homologue français François Hollande consacrée à la crise centrafricaine mais où il sera aussi question de coopération économique et de politique congolaise.

 

Cette entrevue à l'Elysée était lundi le seul événement à l'agenda du chef de l'Etat congolais pour cette visite officielle éclair en France. MM. Hollande et Kabila doivent se rencontrer en présence de leurs ministres des Affaires étrangères respectifs, Laurent Fabius et Raymond Tshibanda.

 

Les autorités françaises et congolaises sont toutes deux préoccupées par la situation en Centrafrique, la France du fait de son engagement militaire sur place, et la RDC à cause des risques de déstabilisation provoqués par l'arrivée de réfugiés centrafricains sur son sol.

 

A l'heure actuelle, les pays européens ne montrent aucun empressement à envoyer des hommes soutenir le contingent français de l'opération Sangaris, qui soutient la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca) déployée sous l'égide de l'Union africaine.

 

Selon un diplomate français, M. Hollande devrait présenter à M. Kabila une demande de renforcement du contingent congolais (environ 850 hommes) au sein de la Misca, ou, à défaut, chercher à obtenir l'assurance que les effectifs congolais seront maintenus.

 

La rencontre devrait également être l'occasion d'aborder le rôle que pourraient jouer les entreprises françaises dans le programme de développement de la RDC, dans la perspective du nouveau partenariat avec l'Afrique prôné par M. Hollande. Mais pour cela, les autorités françaises souhaitent une amélioration du climat des affaires au Congo, qui, en dépit d'une certaine amélioration, reste très mauvais, au vu des classements internationaux sur le sujet.

 

La situation politique interne de la RDC devrait aussi être abordée. Après le message délivré par Washington à M. Kabila l'enjoignant à respecter la Constitution congolaise et de ne pas se représenter à la présidentielle prévue pour 2016, M. Kabila pourrait être intéressé de connaître la position de Paris. La France devrait passer un message à l'occasion de la rencontre, indique-t-on de source diplomatique.

 

Les relations entre Paris et la RDC s'étaient tendues fin 2012 lorsque le président français avait fait la leçon à M. Kabila sur les questions des droits de l'Homme et de la démocratie, à Kinshasa même, où se tenait le sommet de la Francophonie. Les relations se sont néanmoins améliorées après que la France eut porté au Conseil de sécurité de l'ONU des résolutions soutenant la RDC dans sa lutte contre les groupes armés. Compte tenu des objectifs français du moment en Afrique, le message de M. Hollande à M. Kabila pourrait être moins ferme que celui des Américains.

 

Arrivé au pouvoir en 2001 à la mort de son père, Laurent-Désiré Kabila, chef rebelle devenu président par la force des armes, M. Kabila a été reconduit à la tête de l'Etat pour cinq ans en 2011 à l'issue d'un scrutin à la régularité contestée par l'opposition et la communauté internationale.

 

La Constitution congolaise lui interdit de briguer un nouveau mandat en 2016. L'opposition soupçonne le clan présidentiel de vouloir modifier la loi fondamentale pour permettre à M. Kabila de se maintenir à son poste, mais celui-ci n'a pas encore fait part publiquement de ses intentions. 

RDC-France: Hollande reçoit Kabila pour parler d'abord de la Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com