Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 11:24

 

 

 

 

 

(Alwihda Info) Rédigé par Issa Abakar - 11 Mai 2014 modifié le 11 Mai 2014 - 22:05

 

Trois hommes dont un trafiquant de drogues ont été arrêté le long de la frontière tchado-centrafricaine par la nouvelle force mixte.

 

SALAMAT (Alwihda Info) - Une force mixte de l'armée tchadienne vient d'être mise en place par le gouverneur du Salamat, Djibert Younous, afin de sécuriser la frontière tchado-centrafricaine qui a été "définitivement" fermée il y a quelques jours. Trois hommes dont un trafiquant de drogues ont été arrêté le long de la frontière tchado-centrafricaine par la nouvelle force mixte.


Le chef de l'Etat, en déplacement dans le Sud du pays a par ailleurs ordonné le déplacement du marché de Roro pour les troupeaux de boeufs. Selon Déby, « aucune bœuf ne doit entrer au territoire Tchadien (Ndlr : Depuis la Centrafrique) et vice-versa ».


Le Président a également exhorté « les éleveurs peuls et arabes détenant les armes de guerre à les remettre aux autorités compétentes sous peine de poursuite judiciaire ». Selon Déby, « Les anti-balaka, Djaraguina, Séléka, Djandjawids et les bandits de tous acabits seront désormais traités et neutralisés », ajoutant que « dorénavant, le Tchad usera de son droit de poursuite pour traquer, ces hors la loi ».


S'adressant aux réfugiés centrafricains, « vous êtes ici, chez vous. Oubliez ce que vous avez subies comme atrocités en RCA, tourner cette page tumultueuse de votre vie », leur a lancé Déby.

 

 

 

Tchad : Déby se rend à la frontière centrafricaine, une première depuis 50 ans

 

- 12 Mai 2014 modifié le 12 Mai 2014 - 12:43  DGCOM/Présidence

 

« Vous êtes à moins de 20m de la frontière avec la RCA. Sachez dès aujourd’hui que notre frontière avec ce pays est hermétiquement fermée ». Le Chef de l’Etat a mis en garde ses compatriotes contre toute incursion en RCA.

 

 

La Sous-préfecture de Daha, dans la région du Salamat, zone de deux frontières a constitué la 7ème étape de la tournée du Chef de l’Etat Idriss Déby dans les zones frontalières avec la RCA.

 

Le Chef de l’Etat est accueilli à sa descente de l’hélicoptère par le gouverneur de la région du Salamat, le sous-préfet de Daha et le Commandant de la zone militaire. Très enthousiasmé de voir, un Président de la République mettre pied chez-eux pour la première fois, depuis l’indépendance du Tchad, la population de Daha a tenu à marquer le passage du Chef de l’Etat chez-eux d’une pierre blanche.

 

La sous-préfecture ne dispose d’aucun château d’eau, d’aucun réseau de téléphonie mobile et manque des bâtiments devant abriter les salles de classe


Après cet accueil chaleureux, la délégation présidentielle s’est dirigée tout droit à la place publique de Daha, située à un jet de pierre du territoire centrafricain. Dans son mot de circonstance le gouverneur de la région du Salamat, M. Djibert Younous a relevé que la population de Daha composée en majorité des agriculteurs, des éleveurs et des pêcheurs manque d’eau potable. La sous-préfecture ne dispose d’aucun château d’eau, d’aucun réseau de téléphonie mobile et manque des bâtiments devant abriter les salles de classe. Selon le gouverneur de la région du Salamat, M. Djibert Younous, la sous-préfecture de Daha étant une zone agro-sylviopastorale par excellence mais malheureusement ne disposant que de deux tracteurs.

 

« Vous êtes à moins de 20m de la frontière avec la RCA. Sachez dès aujourd’hui que notre frontière avec ce pays est hermétiquement fermée »


Livrant son message, le Chef de l’Etat a expliqué le mobile de son déplacement dans les zones frontalières avec la RCA avant de s’appesantir sur les conséquences de la crise centrafricaine qui exige de la population frontalière avec la RCA une vigilance accrue. « Vous êtes à moins de 20m de la frontière avec la RCA. Sachez dès aujourd’hui que notre frontière avec ce pays est hermétiquement fermée. Par conséquent tout tchadien qui désire rentre chez-lui avec ses biens, nous lui ouvrirons grandement la frontière. Mise à part ce cas précis, personne n’est autorisée à franchir cette frontière jusqu’à ce que la crise centrafricaine soit résolue ».

 

Le Chef de l’Etat a mis en garde ses compatriotes contre toute incursion en RCA


Très sensible aux doléances de la population de Daha, le Chef de l’Etat a promis faire venir un réseau téléphonie mobile à Daha. Une annonce accueilli par des slaves d’applaudissements. Autre annonce, Déby a promis augmenter le nombre de tracteurs. Avant de quitter Daha, le Chef de l’Etat a mis en garde ses compatriotes contre toute incursion en RCA. Il a enfin promis d’augmenter substantiellement le nombre des forces défense et de sécurité dans cette zone pour mieux sécuriser la population.

 

 

 

Le Tchad ferme sa frontière avec la Centrafrique

 

N'Djamena - AFP / 12 mai 2014 14h04 - Le Tchad ferme sa frontière avec la Centrafrique, déchirée par les violences depuis plus d'un an, a annoncé lundi la présidence tchadienne, à l'occasion d'une tournée du président Idriss Déby Itno dans le sud du pays.

 

Le Tchad ferme ses frontières communes avec la République centrafricaine, indique la présidence sur son site internet.

 

Le président Déby effectue depuis le 8 mai une tournée dans le sud du Tchad, le long de la frontière avec la Centrafrique, plongée dans une crise sans précédent depuis plus d'un an.

 

Vous êtes à moins de 20 m de la frontière avec la RCA (République centrafricaine). Sachez dès aujourd'hui que notre frontière avec ce pays est hermétiquement fermée, a déclaré dimanche le chef de l'Etat aux populations de Daha, ville frontalière du sud-est.

 

Tout Tchadien qui désire rentrer chez lui avec ses biens, nous lui ouvrirons grandement la frontière. Mis à part ce cas précis, personne n'est autorisé à franchir cette frontière jusqu'à ce que la crise centrafricaine soit résolue, a-t-il ajouté.

 

M. Déby a également promis d'augmenter substantiellement le nombre des forces de défense et de sécurité dans cette zone pour mieux sécuriser la population, selon le site de la présidence.

 

Les autorités tchadiennes veulent notamment éviter des infiltrations de combattants au Tchad. Des combattants tchadiens sont aussi régulièrement accusés de passer en territoire centrafricain et de contribuer à y semer le trouble.

 

La fermeture hermétique de la frontière côté tchadien sera toutefois difficile à mettre en oeuvre, dans une région extrêmement poreuse avec plus de 1.000 km de frontière commune.

 

La Centrafrique, pays à 80% chrétien, a connu en mars 2013 la prise de pouvoir du chef rebelle Michel Djotodia, à la tête de l'ex-coalition rebelle Séléka, en majorité musulmane.

 

Depuis sa chute en janvier 2014, les civils musulmans, associés par la population à la Séléka, subissent de la part des milices chrétiennes anti-balaka de nombreuses exactions.

 

Près du quart des 4,6 millions d'habitants de la RCA ont été déplacés par les violences, en majorité des musulmans.

 

Environ 200.000 personnes ont fui le pays, principalement vers le Tchad et le Cameroun voisins, dont beaucoup sont originaires. Le nombre de réfugiés pourrait atteindre 360.000 d'ici la fin de l'année, selon l'ONU.

 

Le Tchad, qui joue un rôle politique et militaire majeur en Centrafrique depuis des années, a retiré en avril l'ensemble de son contingent engagé dans ce pays au sein de la force africaine (Misca).

 

 (©)  

Lu pour vous : Le Tchad déploie une force mixte le long de la frontière centrafricaine

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com