Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 07:39

 

 

 

 

 

 

http://www.camerpost.com/  – 24/05/2014

 

Trésor Zingao a commis une série d’agressions sur des opérateurs économiques de la ville.

 

Le nommé Trésor Zingao, soldat de 2e classe, déserteur de l’armée centrafricaine, est sorti de sa cellule du commissariat central de Bertoua, le 22 mai. Pour être déféré au parquet où il doit répondre de l’accusation d’une série d’agressions sur des opérateurs économiques. Le commissaire central de Bertoua, Aboubakar, affirme que la police a pris tout le temps nécessaire pour réunir tous les éléments accablants à son endroit, avant de le confier à la justice pour agressions répétées. L’enquête a duré trois jours. En effet, Trésor, qui avait trouvé asile au quartier Zangoua, à Bertoua, a été surpris en flagrant délit d’agression, dans la journée du 18 mai 2014. Il venait d’agresser le sieur Ange-Félix, opérateur économique. Après avoir brutalisé sa victime, Trésor lui a arraché ses deux téléphones portables et d’autres effets personnels. Après son forfait, il sera stoppé par la police, arrivée sur les lieux après l’alerte du voisinage. Cet agresseur sera arrêté au niveau des agences de voyage, au quartier Nkolbikon.

 

Le redoutable agresseur sera conduit au commissariat central pour être entendu. «Nous avons retrouvé sur lui des objets divers qui ne lui appartenaient pas : une carte bancaire aux noms de Kemegne Tchuenka, des bordereaux d’expédition d’Express Union, des factures d’achat d’appareils électroménagers appartenant au Maréchal de Logis-chef Sandjol Djah Frédéric, en service à la brigade de gendarmerie de Tombel, région du Sud-ouest, Des trousseaux de clés de moto… », révèle une source policière. Les enquêteurs sont allés plus loin dans leur investigation. Et Trésor qui tenait des propos contradictoires soutient qu’il était propriétaire d’un véhicule, lorsqu’il était dans son pays. Après le bouclage de l’enquête, les policiers l’ont déféré au parquet. Il fait partie des contingents militaires centrafricains qui ont pris le large, après la chute du président François Bozizé, le 24 mars 2013.

 

Par Pierre CHEMETE

 

Source : © Cameroon Tribune

Lu pour vous : Cameroun : Un soldat centrafricain aux arrêts à Bertoua

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com