Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 23:19

 

 

 

 

 

APA Bangui (Centrafrique) 2014-05-29 12:37:43 - L'attaque d'une église par un groupe armé, mercredi après-midi, dans l'église Notre-Dame de Fatima, dans le centre de Bangui non loin du PK-5, quartier musulman de la capitale, faisant dix morts, dont un prêtre, a plongé ce jeudi, Bangui, la capitale dans une ambiance de peur et de fébrilité, a constaté APA.


Plusieurs barricades ont été érigées par les habitants de Bangui dans les intersections des grandes artères de la capitale, empêchant ainsi la circulation des véhicules de transport en commun et ceux des particuliers.


Le Centre-ville est désert ce jeudi, la Mosquée de Lakouanga, dans le 2è arrondissement incendiée par les manifestants qui ont aussi organisé une marche pacifique.

« Cette église est un lieu de refuge pour tous les déplacés. Et ces déplacés ont été attaqués par des mercenaires, par des criminels venant du KM5, le centre commercial. Il y a une dizaine de morts et plusieurs personnes déportées et plusieurs autres blessées» s'est indigné l'ancien ministre de la jeunesse, des arts et de la culture, M Jean Serges Bokassa, lors d'une marche pacifique pour « marquer son indignation contre ce massacre et dénoncer la partialité des troupes burundaises».

 
« Trop c'est trop. Nous allons rester ici jusqu'à une semaine. Nous réclamons au gouvernement centrafricain l'armement des Forces des Armées Centrafricaines (FACA) pour assurer notre sécurité »
a lancé un jeune en colère derrière la barricade érigée. 


« Je suis là pour soutenir mes frères. Beaucoup de jeunes et même un prêtre ont été tués par les musulmans de KM5 » a réitéré une habitante, seins nus, arme blanche en main.


« Je ne suis d'accord avec les agitations de nos jeunes qui sont l'avenir de la RCA. Mais je désapprouve le fait qu'ils brûlent des pneus sur la voie publique qui vont sans doute endommager le goudron » a fait observer un officier de la gendarmerie nationale.


Le reporter de APA de passage sur les lieux ce jeudi matin, s'est entretenu avec un des témoins de la scène qui a dû la vie sauve en se cachant dans l'une des toilettes du site « j'ai compté de mes propres yeux 9 corps allongés sans vie. Parmi ces corps celui du prêtre Nzale qui a été tué parce que refusant de monter dans le véhicule pour se faire prendre comme otage. Ils lui ont tiré à bout portant. Il a succombé peu après» a-t-il témoigné tout en sanglotant.


Aucune déclaration officielle n'a été faite suite à cet évènement tragique. La primature a annoncé dans les prochaines heures une déclaration du premier ministre André Nzapayéké.

 

http://www.apanews.net/article_read-604931-lendemain-de-l---attaque-meurtrie-d---une-eise-bangui-paralyse.html#sthash.wMB4vNwL.dpuf

Lendemain de l'attaque meurtrière d'une église, Bangui paralysée

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com