Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 16:23

 

 

 

 

Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain

 

(MLPC)

 

    Bureau Politique

      Le Président

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

RELATIF A L’ASSASSINAT D’UNE JOURNALISTE FRANCAISE

 

 

 

C’est avec stupeur et consternation que le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) apprend ce mardi 13 mai 2014 l’assassinat par balles de la photoreporter française, Mme Camille LEPAGE, dont le corps a été découvert  parmi quatre autres dans un véhicule conduit par des éléments anti-balakas dans les environs de la ville de Bouar par une patrouille de la force SANGARIS.

 

Ce crime odieux d’une extrême gravité dont les circonstances exactes restent à élucider, vient malheureusement rappeler s’il en est encore besoin, l’urgence et  l’impérieuse nécessité de procéder sans délai au désarmement général sur l’ensemble du territoire national de la République centrafricaine.

 

Que de vies humaines sont fauchées quasi quotidiennement par des bandits de grand chemin, sans foi ni loi, véritables ennemis de la paix, pour qui musulmans, chrétiens, humanitaires, journalistes ou simples citoyens n’ont aucune valeur. Rien, absolument rien ne saurait justifier une telle barbarie et violence aveugle.

 

Le  Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) :

  • Condamne avec la dernière énergie ce crime abominable, une fois de plus, d’une journaliste qui ne faisait que son métier, celui d’informer ;

 

  • Exhorte le Gouvernement de Transition, les forces nationales de défense et de sécurité ainsi que les autorités judiciaires de tout faire pour retrouver les auteurs de cet assassinat et les traduire en justice ;

 

  • Attire l’attention des plus hautes autorités de la Transition sur la nécessité de  ne pas succomber à la tentation de vouloir associer à tout prix à la gestion du pays les auteurs, co-auteurs ou complices de crimes gratuits qui ont délibérément choisi l’usage des armes pour semer le chaos et parvenir à leurs fins politiques ;

 

  • Rappelle une fois de plus aux forces internationales chargées de protéger les populations centrafricaines conformément aux différentes résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, de s’atteler résolument au désarmement des bandes armées criminelles qui continuent d’opérer impunément à travers le territoire national.

 

  • Présente ses condoléances les plus attristées à la famille de la défunte, à ses proches ainsi qu’à la profession, au Gouvernement et peuple français.

 

                                                      Fait à Bangui, le  14  mai 2014

 

                                                           Pour le Bureau Politique

 

                                                                       Le Président

 

 

                                                                       Martin ZIGUELE

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com