Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 14:33

 

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2014-05-28 10:26:28 - La situation au plan de sécurité s’est beaucoup améliorée à Bangui, une réalité confirmée par la reprise progressive de l’activité économique et l’ouverture des écoles, a confié à APA le chef d’état-major des armées françaises, le général d’armée Pierre de Villiers, soulignant, toutefois, qu’il subsiste ‘’des piques de violence’’ à éradiquer avant pouvoir s’atteler réellement ‘’à la négociation’’.


''Je trouve au contraire que la situation sécuritaire s'est bien améliorée, même si il y a des piques de violences qu'il faut combattre par la force pour systématiquement revenir à la négociation'', a notamment dit le chef d'état major des armées françaises, au sortir d'une audience avec la présidente de la république, Catherine Samba-Panza, mardi soir.


Selon une source officielle, le tête-à-tête a porté notamment sur la sécurité sur toute l'étendue du territoire, la mise en place de la gouvernance étatique et la relance de l'économie. 

''J'étais venu avec le président François Hollande il y a deux mois, je constate qu'à Bangui la vie a repris, les marchés sont ouverts, les écoles ont repris'', a souligné Pierre de Villiers qui en est à sa deuxième visite en Centrafrique.


Profitant de son séjour à Bangui, le général Villiers s'est rendu à Bambari, chef lieu de la préfecture de la Ouaka, où s'est installé l'état-major de la coalition Séléka pour se rendre compte de l'effectivité de la présence des troupes étrangères.

 
A ce sujet, il a déclaré : ‘'nous avons rempli les contrats avant la saison des pluies. Nous sommes déployés maintenant sur l'ensemble du territoire''. 


Rassurant les Centrafricains sur l'axe routier ouest qui mène à Cameroun, il a affirmé que ‘'l'axe économique a repris. Grâce à la sécurisation de ce axe, nous avons réussi à faire doubler le nombre des convois qui y circule''


Selon lui, la plénitude de la souveraineté de l'Etat centrafricain ne peut être préservée que si ‘'le gouvernement centrafricain rétablisse la sécurité simultanément, remette la gouvernance étatique en place et en même temps développe l'économie''.

 

 

La situation sécuritaire s'est bien améliorée à Bangui, selon le chef des armées françaises

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com