Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 16:34

 

 

 

 

 

Bangui, 14 mai (ACAP)- La Présidence de la République par la voix de son Porte-parole, M. Anicet Guiyama Massogo condamne avec la dernière énergie l’assassinat de Camille Lepage, photojournaliste française en reportage en Centrafrique dans un communiqué de presse diffusé mercredi à Bangui.

 

« Ce crime crapuleux et odieux dénote l’esprit du mal et de déstabilisation du pays des ennemis  de la République, au moment où la Présidente de  République de transition s’investit pleinement pour le rétablissement de la paix et de la sécurité sur toute l’étendue du territoire national ».

 
A travers ce communiqué, la Présidente de la République présente ses sincères condoléances à la famille de Camille Lepage et au gouvernement français.


Camille Lepage a été tuée alors qu'elle effectuait un reportage en République Centrafricaine, dans la région de Bouar dans l’Ouest du pays. La jeune femme était âgée de 26 ans.


Le corps de Camille Lepage est arrivé ce mercredi matin vers 10 heures au camp Mpoko à Bangui en provenance de la ville de Bouar. La dépouille a été accueillie sur la base par le commandant de la force Sangaris, l’ambassadeur de France à Bangui et le ministre centrafricain de la Communication.


Puis le corps de Camille Lepage a été déposé à l’infirmerie du camp Mpoko pour que les expertises puissent être effectuées en vue d’établir l’acte de décès. Il sera par la suite transféré à la morgue de Mpoko en attendant sa levée et le retour en France.


Les circonstances de sa mort restent encore floues.  Toutefois, ces circonstances  seront révélées à la suite des interrogatoires des miliciens anti-balaka qui étaient à bord du véhicule où le corps de  Lepage a été retrouvé et qui sont transférés au haut commandement de la gendarmerie de Bangui. 

 

 

 

Le gouvernement centrafricain déplore la mort de la photojournaliste française Camille Lepage

 

APA-Bangui (Centrafrique) 2014-05-14 13:18:15 - Le porte-parole du gouvernement centrafricain, la ministre de l’Education nationale, Mme Gisèle Bédan, a déploré mercredi la mort de la photojournaliste française tué à Bouar, à 450 km au nord-ouest de Bangui.


« C'est avec consternation que nous avons appris le mardi la disparition de la jeune photojournaliste française Camille Lepage, décédée dans l'exercice de sa passion : le photo-reportage » déclare Mme Bédan.


« Quel qu'en soient les circonstances, le gouvernement a déploré la folie des armes qui a encore arraché à la tendre affection de sa famille, ainsi qu'à une profession et à tout un pays, un talent dont se nourrit la démocratie qui nous est chère », a précisé ce communiqué.


« Ce meurtre vient une fois de plus de plonger le monde des médias dans la consternation » s'est de son côté insurgé le président de l'Union des journalistes de Centrafrique (UJCA), Maka Gbossokotto.


Deux journalistes centrafricains, Désiré Sayenga et René Padou, ont été tués au début de ce mois de mai.

La Présidence de la République condamne l’assassinat de la photojournaliste française Camille Lepage

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com