Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 14:49

 

 

 

 

Par APA - 16/05/2014

 

La nation centrafricaine a rendu ce vendredi 16 mai à Bangui un dernier hommage à l’ancien Premier ministre Jean Paul Ngoupandé, président fondateur du Parti de l’Unité Nationale (PUN décédé le 4 mai à son domicile en région parisienne en France.

La dépouille du regretté a été transférée dans la capitale centrafricaine mardi où ont eu lieu les obsèques officielles sur le campus universitaire de Bangui puis au siège du conseil national de transition.


A l'Université de Bangui, la dépouille mortelle de cet homme de lettres, universitaire et Docteur en philosophie a été exposée.


Deux témoignages, de son ancien étudiant et de son compagnon d'école, ont émaillé la cérémonie funeste présidée par la Ministre de l'Education nationale Gisèle Bedan, en présence du corps professoral.


Son ancien étudiant a vanté les qualités du regretté « une icône du département de philosophie dont il fut l'un des créateurs en 1986, une figure respectée de la pensée à travers le monde et un très bon pédagogue » pendant que son collègue a, quant à lui, mis l'accent sur la valeur intrinsèques du disparu « un homme intelligent et un bon leader et grand défenseurs des droits des étudiants ».

 

Au siège du Conseil National de Transition, les obsèques du philosophe et homme politique Centrafricain Jean Paul Ngoupandé se sont poursuivies cette fois-ci en présence de la chef de l'Etat de transition Catherine Samba-Panza du président du Conseil National de Transition Ferdinand Alexandre Nguendet et du Premier ministre André Nzapayéké.


Cérémonie au cours de laquelle a Mme Catherine Samba-Panza lui a remis à titre posthume un témoignage de satisfaction.


Dans l'oraison funèbre que M Anatole Possiti a lue, le parcours universitaire, politique et administratif a été retracé. Maître assistant à la faculté des lettres, plusieurs fois ministre, ambassadeur et Premier ministre « la mort cruelle vient de t'arracher à notre profonde. Tu auras tant donné pour ton pays. Mais nous voilà priver de ta contribution aussi riche »


Jean-Paul Ngoupandé, essayiste centrafricain et auteur de plusieurs ouvrages littéraires sur le continent africain est mort à soixante-cinq ans.

 

Hommage de la nation centrafricaine à l'ancien Premier ministre Jean Paul Ngoupandé

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com