Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 12:09

 

 

 

 

16/05/14 (AFP)

 

Le syndicat de la presse privée ivoirienne a appelé jeudi les autorités centrafricaines à "assurer" la sécurité des journalistes après la mort de la photographe française Camille Lepage, troisième journaliste tuée depuis le déclenchement de la guerre en Centrafrique. La jeune photographe de 26 ans a été retrouvée morte mardi en Centrafrique, où elle réalisait un travail en profondeur sur cette région souvent éloignée des projecteurs médiatiques.

 

Dans un communiqué, le Syndicat national des agents de la presse privée de Côte d'Ivoire (SYNAPP-CI), a invité "le gouvernement de transition de la République Centrafricaine et toutes les parties prenantes dans la résolution de la crise en Centrafrique, pour une meilleure sécurité des citoyens dont les journalistes et professionnels des médias".

 

Le SYNAPP-CI a également condamné les "assassinats" des journalistes centrafricains Désiré Sayenga et René Padou, le 29 avril, y voyant une intention de "museler" la presse en Centrafrique. Le syndicat exprime ses "condoléances les plus attristées aux parents, amis et confrères des victimes", s'élevant "fermement" contre "tous ces cas de violences (...) et de menaces de mort à l'encontre des journalistes" en Centrafrique.

 

Le nord-ouest de la Centrafrique, où la journaliste effectuait son dernier reportage, est l'une des régions les plus touchées par les affrontements entre groupes armés depuis le début du conflit il y a un an. La Centrafrique a sombré dans le chaos lorsque l'ex-rébellion Séléka, à majorité musulmane, a pris le pouvoir entre mars 2013 et janvier 2014 dans un pays composé à 80% de chrétiens, multipliant les exactions.

 

Les "anti-balaka", des milices chrétiennes hostiles aux Séléka et plus généralement aux musulmans, se sont formées, semant elles aussi la terreur parmi les civils. Un dernier hommage a été rendu jeudi à Bangui à Camille Lepage lors d'une cérémonie à la base de l'armée française avant le rapatriement de sa dépouille en France 

 

 

(Guillaume Gbato, SG du syndicat des agents de la, presse privée ivoirienne)

Des journalistes ivoiriens réclament plus de sécurité pour la presse en Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com