Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 13:53

 

 

 

 

(Agence d'information d'Afrique centrale 28/05/14)

 

La présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, est arrivée à Brazzaville le 28 mai pour une visite de travail de deux jours durant lesquels elle fera le point de la situation sécuritaire et humanitaire de son pays avec le médiateur de la crise, Denis Sassou N’Guesso.

 

« C’est toujours avec beaucoup de plaisir que je reviens à Brazzaville, je m’y sens un peu chez moi. Je suis venue échanger avec le président Denis Sassou N’Guesso qui est le médiateur de la crise centrafricaine. En tant que médiateur et accompagnateur de cette crise, il nous revient de nous retrouver pour faire le point de l’évolution de la situation. Je suis donc venue discuter des grandes questions qui préoccupent mon pays et aussi la sous-région », a-t-elle déclaré à sa descente d’avion.

 

Invitée par la presse à commenter la situation qui prévaut ces derniers jours en République centrafricaine, Catherine Samba-Panza a expliqué qu’il y avait désormais une lueur d’espoir même si la situation sécuritaire restait encore préoccupante. Elle a, par ailleurs, ajouté que les autorités centrafricaines mettaient tout en œuvre pour que les premières élections démocratiques soient organisées au mois de février 2015.

 

« Entre le moment où je suis arrivée à la tête de l’État, en janvier dernier, et le moment où je vous parle, il y a eu des avancées significatives. La situation s’est beaucoup améliorée tant à Bangui qu’à l’intérieur du pays. Mais la situation sécuritaire reste encore préoccupante », a conclu Catherine Samba Panza.

 

Interrogé sur sa méthode de gestion de la crise, Denis Sassou N’Guesso a déclaré que sa stratégie consistait à maintenir le contact avec les autorités centrafricaines, l’Union africaine et la communauté internationale.

 

« Nous pensons que la RCA est une partie de nous-mêmes. Dans ce cadre, nous faisons tout ce qui est possible pour que la paix et la sécurité reviennent dans ce pays. Nous œuvrons pour que les institutions démocratiques se remettent en place et, surtout, que le peuple centrafricain, qui est aujourd’hui éparpillé dans la sous-région et peut-être même déplacé à l’intérieur du pays, retrouve la paix, la dignité et reprenne la vie comme avant. C’est donc notre mission en notre qualité de médiateur, mais aussi de chef d’État de la sous-région et voisin de la RCA », a souligné Denis Sassou N’Guesso.

 

Rappelons que Catherine Samba-Panza est à la tête du gouvernement de transition depuis janvier 2014. Elle a succédé à Michel Djotodia. Elle a effectué sa première visite officielle à Brazzaville le 8 février, deux semaines après sa prestation de serment, le 24 janvier à Bangui.

 

Tiras Andang

Crise centrafricaine : Catherine Samba-Panza fait le point avec le médiateur Denis Sassou N’Guesso

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com