Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 22:11

 

 

 

 

 

Centrafrique : Edem Kodjo appelle Idriss Deby à revenir sur sa décision de retrait de ses troupes

 

by Didier Assogba on 5th-avril-2014

 

« La Fondation pour le Paix et le développement en Afrique (Pax Africana), présidée par Edem KODJO, ancien Secrétaire général de l’OUA (devenue Union Africaine), ancien Premier Ministre du Togo, Membre fondateur de la CEDEAO, a fait part vendredi de son attristement suite à l’annonce du retrait des troupes tchadiennes de la République centrafricaine. »

 

A la lecture de l'annonce faite par Monsieur Edem Kodjo et rapportée ci-dessus,  les bras nous en sont tombés de voir à quel point, certains hommes politiques africains, qui ont eu une influence de premier plan sur les orientations politiques en Afrique, peuvent porter le voile pour ne pas percevoir avec la clarté nécessaire, certains enjeux majeurs qui peuvent déterminer la vie ou la survie d'un pays africain en pleine crise. Nous nous posons réellement la question de savoir si les prises de position que ces hommes prennent parfois sont celles qui contribuent à l'avancement de l'Afrique ou si ces prises de position ne sont que des entourloupes  pour amuser la galerie et tirer les marrons du feu.

 

Monsieur Edem Kodjo, en lançant son appel a-t-il vraiment analyser les différents éléments qui ont contribué à engendrer cette crise dont le Centrafrique a aujourd'hui beaucoup de mal à se sortir ? L'a-t-il fait uniquement pour faire plaisir au président du Tchad, en oubliant les victimes centrafricaines de cette crise dans laquelle le président du Tchad a sa part de responsabilité ?

 

Ce que nous trouvons de déconcertant et de navrant dans cet appel que lance monsieur Kodjo, c'est que ce dernier a assumé en Afrique des responsabilités très importantes qui ne lui permettent pas de voir les problèmes de l'Afrique et plus particulièrement la crise centrafricaine sous un angle aussi obtus et aussi léger quand il considère que les exactions des soldats tchadiens sur les populations centrafricaines ne sont que des rumeurs, des soupçons ou de simples arrière-pensées. Pour une personnalité de son rang, l'insulte qu'il porte aux centrafricains qui ont été victimes des exactions des militaires tchadiens (tueries et enlèvements) ne l'honore d'aucune manière. Bien au contraire. Si les militaires tchadiens ont aidé le Mali à sortir de son bourbier, les actions que ces derniers ont accomplies en Centrafrique sont bien loin de mériter l'appel que monsieur Kodjo fait au Président du Tchad, un appel que nous percevons pour notre part comme une danse du ventre. Ce ne sera pas sur le dos du Centrafrique et de son peuple meurtri par les militaires tchadiens, qu'il faudra aller chercher à égrener quelques étrennes. Quand on n'a pas de propositions concrètes à faire pour résoudre un problème tel que celui que vit le Centrafrique, mieux vaut se taire. Nous demandons « africainement » à Monsieur Kodjo d'approfondir ses connaissances sur le dossier centrafricain et de prendre les positions dignes d'un homme de son envergure.

 

Cela en va du salut du CENTRAFRIQUE et de l’Afrique tout entière.

 

Adolphe PAKOUA

Tribune libre : Adolphe PAKOUA réagit à l'appel d'Edem KODJO

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com