Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 10:50

 

 

 

 

 

par RFI  11-04-2014 à 16:03

 

 

En Centrafrique, un accrochage a eu lieu à Bria, dans l'est du pays entre les troupes de la Seleka et les forces internationales (Misca et Sangaris). Un chauffeur des ex-rebelles aurait été tué, ainsi qu'un jeune atteint d'une balle perdue. Deux soldats du contingent Misca de la République démocratique du Congo auraient été blessés.

 

Les forces internationales Sangaris et Misca sont en train de se déployer vers l'est du pays un territoire encore contrôlé par la Seleka. Depuis l'arrivée de ces forces internationales mardi dernier à Bria la situation est assez tendue avec les ex-rebelles. Les habitants joints par RFI disent que des manifestations ont été suscitées par la Seleka pour essayer de dissuader les forces africaines et françaises de rester. Un petit groupe de jeunes aurait été mobilisé pour jeter des pierres contre les troupes internationales.

 

Jeudi, il y a eu à nouveau des jets de pierres contre les militaires de Sangaris et de la Misca. Il y a surtout eu une embuscade des Seleka aux abords de l'hôpital. Selon nos informations, les ex-rebelles ont ouvert le feu sur des éléments de Sangaris qui venaient de l'entrée de la ville. Des renforts de la Misca sont arrivés. Un chauffeur de la Seleka aurait été tué. Un jeune aurait été fauché par une balle perdue. Deux soldats du contingent congolais de la Misca auraient été blessés.

 

Un représentant local de la Seleka tient, lui, une version radicalement différente des faits. Il affirme que les ex-rebelles n'ont pas du tout été engagés dans l'accrochage et que celui-ci était un face à face sanglant entre les forces internationales et la population. Des affirmations qui provoquent la colère d'un habitant joint par RFI : « La Seleka veut faire partir les forces internationales de la ville, dit-il, mais si Sangaris et la Misca se retirent de Bria, ce sera le carnage ».

 

 

(un combattant Séléka à Bria)

RCA : tensions à Bria après le déploiement des forces internationales

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com