Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 12:15

 

 

 

DECLARATION N°001

 

 DU GENERAL NOUREDDINE ADAM SUR LA CRISE EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

 

Nous présentons nos condoléances les plus attristées à toutes les familles musulmanes, Chrétiennes Centrafricaines et à toutes les familles des expatriées qui avaient choisies la République Centrafricaine comme leur seconde patrie ayant perdue un de leurs dans des événements douloureux et malheureux qui se sont déroulés dans notre pays, alors qu’ils ne devraient pas se passer ainsi.

 

Ces  derniers ne sont ni d’ordre religieux ni d’ordre éthique ; d’autant plus que dans l’histoire de notre pays nous avons toujours vécu en harmonie et nous nous battons tous ensemble pour l’éducation,  l’éradication de la pauvreté, la mauvaise gestion des deniers publics, l’injustice, l’inégalité et l’instabilité politique.

 

Cette bonne cohabitation entre le peuple Centrafricain reste encore manifeste malgré tout, dans la partie Nord-Est du pays où les musulmans et les chrétiens comme un seul homme s’élèvent contre les initiatives des forces négatives qui tirent des ficelles en fin qu’il puisse y dérouler le même scénario qu’à Bangui et à l’Ouest de notre pays. Que le peuple Centrafricain dans son ensemble prenne conscience et ne se laisse pas tomber dans les manipulations des ennemis de notre pays. Qu’ils se rappellent du combat que nous avions mené ensemble chrétiens et musulmans cote à cote pour accéder à notre souveraineté nationale.

 

Nous alertons l’opinion tant nationale qu’internationale du rôle confus que la mission Française de l’opération Sangaris mène en Centrafrique, particulièrement à GRIMARI qui est de nature à ne pas faciliter le rétablissement de la paix en République Centrafricaine car ; elle désarme les uns et facilite les autres dans le but de perpétrer le génocide comme ça était le cas au Rwanda  vingt ans plutôt. Nous leur disons qu’aucun de nos éléments n’acceptera une fois de plus le désarmement comme c’était le cas en  Bangui et dans d’autres lieux du pays.

 

Nous donnons un dernier avertissement aux Anti-Balaka de cesser leurs avancées vers le nord car cette fois-ci nous n’allons pas seulement nous limiter à défendre, mais à leur poursuivre jusqu’à Bangui.    

   

Nous condamnons et réfutons fermement et avec notre dernière énergie les propagandes malsaines, calomnieuses et immorales perpétrées contre notre personnalité et en même temps nous sommes pour le rétablissement  de la paix en République Centrafricaine. Notre silence était dû au fait que nous espérions une possible résolution de ce problème. Nous estimons que le temps est venu pour mettre  terme à ces tueries et résoudre enfin ces problèmes, sur ce  nous exigeons :

  • L’application intégrale et sans condition des accords de N’Djamena ;
  •  
  • L’organisation d’un dialogue national pour la paix et la réconciliation sous l’égide des Nations Unies et
  • L’indemnisation des toutes les personnes qui ont perdues leurs biens dans ces atrocités, la réhabilitation des lieux sacrés détruits, la réinsertion de  tous les militaires dans l’armée Centrafricaine, la garantie sécuritaire et la liberté de mobilité à tous les Centrafricains.
  •  

Enfin, nous implorons le bon Dieu de bénir la République Centrafricaine, de nous donner la force de la reconstruire et nous protéger contre le mal.

 

Que vive la République Centrafrique !!!

 

Que vive la paix!!!                                                           

 

Fait au Nord, le 15/ Avril /2014

                                                                                                                                           NOUREDDINE ADAM     

RCA : Nourredine Adam sort du silence

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com