Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 11:36

 

 

 

 

BANGUI, 15/04/14 (AFP) - Le général français Thierry Lion a officiellement pris le commandement à Bangui de la mission européenne en Centrafrique (Eufor-RCA), qui verra l'envoi de 800 hommes, dont 600 soldats, venant de douze pays pour sécuriser la capitale Bangui, a constaté l'AFP lundi.

 

Aucune précision n'a été fournie quant au calendrier précis du déploiement de cette force, composée aux deux tiers de militaires venant de Georgie, d'Espagne, d'Estonie, de Lettonie, de Pologne, de Finlande et d'Italie, selon le général Lion.

 

"Pour certains de ces contingents, ce sera leur premier déploiement en Afrique, un déploiement très loin de leurs frontières, qui intervient dans un moment critique pour ces pays, notamment ceux de l'est de l'Europe", a observé le commandant de la force européenne lors d'une conférence de presse.

 

Cette opération montre "la réelle détermination de ces pays à vouloir participer à la résolution de la crise en RCA", ce qui constitue "un très gros effort", même si ses effectifs peuvent paraitre restreints, a-t-il insisté.

 

La mission opèrera une "transition de six mois" vers "la montée en puissance de l'opération de maintien de la paix" onusienne, selon le haut-gradé français.

 

Cinquante-cinq gendarmes français, sur les 120 gendarmes européens prévus, ont commencé mercredi à patrouiller dans Bangui, encadrés par des soldats français de l'opération Sangaris.

 

L'opération de l'Eufor sera notamment chargée de sécuriser l'aéroport et certains quartiers de Bangui, où les tueries de masse ont cessé depuis le début de l'intervention française en décembre, même si les explosions de violences restent quotidiennes.

 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi une résolution autorisant le déploiement en septembre d'environ 12.000 Casques bleus pour rétablir l'ordre dans le pays, livré depuis un an aux violences intercommunautaires.

 

Le texte prévoit l'envoi de 10.000 soldats et 1.800 policiers censés assurer la relève des 6.000 militaires africains de la Misca, la force de l'Union africaine oeuvrant en Centrafrique au côté des 2.000 militaires français.

 

Le déploiement effectif de ces Casques bleus est fixé au 15 septembre.

Le général français Lion prend la tête la force européenne Eufor en Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com