Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 12:13

 

 

 

 

 

 

(La Voix de l'Amérique) 12/04/14

 

Le gouvernement de la République centrafricaine RCA) considère le vote de jeudi aux Nations unies (ONU) en faveur du déploiement d’une force onusienne de maintien de la paix de près de 12.000 casques bleus en RCA comme « un bon début », mais il s'interroge sur la viabilité du calendrier de la mission.

 

Dans une interview avec Nathalie Barge, la porte-parole du gouvernement centrafricain, Gisèle Bedan, a émis une certaine réserve sur le délai lointain du 15 septembre prévu pour le déploiement de la nouvelle mission intégrée des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA). Septembre, c’est bien loin, si l’on considère que la Centrafrique est en proie à la violence et l’anarchie.

 

Ce vendredi, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) s’est déclaré « extrêmement préoccupé » par les informations selon lesquelles les milices anti-Balaka, à majorité des chrétiens, attaquent toujours des civils qui tentaient de fuir le pays. Car l’exode massif des musulmans se poursuit.

 

La porte-parole du HCR, Melissa Fleming, a dit que ces deux dernières semaines, les réfugiés sont arrivés au Cameroun avec des blessures d’armes à feu et de machettes. Un nombre croissant arrivent « dans un état physique épouvantable », ayant dû emprunter des chemins détournés pour échapper aux anti- Balaka, a-t-elle ajouté.

 

Les anti-Balaka ont vu le jour en 2013, en réaction aux meurtres et pillages commis à l’époque surtout par les Séléka, des miliciens à majorité musulmans.

 

http://www.lavoixdelamerique.com/content/la-rca-sinterroge-s...

 

 

(Gisèle Bedan)

La RCA s'interroge sur la viabilité de la date de déploiement de la MINUSCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com