Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 00:28

 

 

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) 2014-04-07 21:45:44 - Le Président de la Commission d'enquête internationale en Centrafrique, Bernard Acho Muna, a exhorté lundi, à l'issue d'une mission de quatre semaines en République centrafricaine, toutes les parties à faire preuve de retenue dans la crise actuelle.


Selon un communiqué de l'ONU parvenu lundi à APA, « M. Acho Muna a notamment invité les média, au cours d'une conférence de presse au Bureau intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA), à observer scrupuleusement les règles d'éthique et de déontologie qu'exige la profession ».


« Le droit à l'information est un droit fondamental qui ne doit en aucun cas être confondu à la propagande qui, elle, ne fera qu'envenimer la situation qui prévaut actuellement en Centrafrique », a dit le Président de la Commission d'enquête lors d'une conférence de presse à Bangui. 


Il a « rappelé avec force l'engagement de la Commission d'enquête, qui est une institution indépendante, à assumer pleinement ses responsabilités et à s'acquitter avec impartialité du mandat que lui a confié le Conseil de sécurité des Nations Unies », poursuit la même source.


Selon M. Acho, la commission d’enquête créée par les Nations Unies dont le mandat a été défini dans la Résolution 2127 du 5 décembre 2013, est une marque de solidarité de la communauté internationale à la souffrance du peuple centrafricain en vue d’apporter une solution à la tragédie centrafricaine.


« Notre mission est d’aider le peuple centrafricain à avancer pour qu'à l’avenir on n'ait plus cette impunité »a-t-il réitéré, ajoutant qu'en plus de l’assistance humanitaire et financière, il faut nécessairement combattre l’impunité pour que « les leaders avec des mains ensanglantées ne puissent pas encore, après différents mouvements de conciliation, d’amnistie, se retrouver dans le gouvernement, au parlement ou à la municipalité ».


Cette enquête pour déterminer les éventuels responsables des crimes commis en Centrafrique depuis le 1er janvier 2013, ne se limite pas seulement aux Centrafricains car les forces étrangères déployées en Centrafrique pourraient aussi être inquiétées, a-t-il dit. 


« Notre mandat est bien explicite, personne n'est exemptée », a-t-il conclu. 


La mission de quatre semaines en République centrafricaine de la Commission d'enquête lui a permis de démarrer ses travaux sur le terrain. Son rapport intérimaire sera présenté en juin prochain au Conseil de sécurité, indique-t-on. 


Le président Bernard Acho Muna sera de retour le 7 mai prochain en Centrafrique, précise-t-on.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=600788#sthash.9abY5qRg.dpuf

La Commission internationale d'enquête en RCA exhorte à la retenue

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com