Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 01:13

 

 

 

 

 

http://www.lavoixdelamerique.com/content/john-kerry-dit-non-a-toute-idee-de-partition-en-centrafrique/1903139.html  

 

lundi, avril 28, 2014 Heure locale: 23:14

 

Dans une interview exclusive au service francophone de la Voix de l'Amérique, le secrétaire d'Etat américain écarte l'idée d'une éventuelle division du territoire centrafricain, disant que ce n'est pas la solution privilégiée par les Etats-Unis.

 

Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, se rend mardi, 28 avril 2014, en Ethiopie, en République démocratique du Congo et en Angola, une tournée destinée à «promouvoir les droits de l’homme et faire avancer la paix».

 
A la veille de son départ, le chef de la diplomatie américaine a accordé une interview exclusive au service francophone de la VOA. L’entretien, réalisé par Jacques Aristide, s’est déroulé au Département d’Etat à Washington, D.C.

 
M. Kerry a répondu à des questions touchant divers sujets d’actualité : la République centrafricaine, les prochaines élections en République démocratique du Congo et au Burundi, de même que les menaces terroristes dans la région du Sahel. Voici l’intégralité de cette entrevue :

 

Une partition de la République centrafricaine n’est pas la solution que privilégient les Etats-Unis au conflit entre musulmans et chrétiens de ce  pays, a déclaré  le Secrétaire d’Etat  John Kerry. A la question de savoir ce que peuvent faire les Etats-Unis, en dehors des contributions financières et logistiques, pour aider à sauver la République centrafricaine,  M. Kerry a  fait savoir qu’il ne dispose pas d’une « réponse magique en ce moment. » Toutefois, il s’est  dit désireux de s’entretenir avec les décideurs en rapport avec cette question, avant de se prononcer. Les Etats-Unis, a-t-il dit, verront comment appuyer davantage les forces africaines et onusiennes en RCA.


Concernant les  craintes que le conflit entre musulmans et chrétiens en RCA conduise à une partition du pays, M. Kerry a dit que les Etats-Unis ne sont pas favorables à un tel développement. « On ne veut pas diviser », a-t-il dit, ajoutant : « ce n’est pas la solution préférable. »


Le chef de la diplomatie  américaine a réitéré l’engagement des Etats-Unis à tout mettre en œuvre pour éviter une répétition en RCA du génocide rwandais.


Réagissant à la possibilité de modifications constitutionnelles qui permettraient éventuellement aux présidents burundais et congolais,  Pierre Nkurunziza  et Joseph Kabila , de se représenter aux élections présidentielles, le secrétaire d’Etat John Kerry a estimé que cela serait mal avisé. Il faut respecter la Constitution et la loi, a-t-il souligné.

Le chef de la diplomatie américaine a exhorté les pays des Grands Lacs à « trouver une façon de vivre ensemble  sans oublier l’Histoire. » A travers le sénateur Russ  Feingold, leur émissaire spécial pour Les Grands Lacs, les Etats-Unis entendent œuvrer « pour faire changer la situation sur le terrain », a souligné John Kerry.


En ce qui concerne la menace terroriste au Sahel, John Kerry s’est félicité de la coopération des Etats-Unis avec les pays de cette région et la France. Rappelant que les Etats-Unis ont fourni un important appui aux opérations militaires au Mali, le secrétaire d’Etat John Kerry a souligné la nécessité de former les soldats des  pays de la région, mais aussi de leur fournir les  renseignements requis. « Il faut qu’ils sachent où se trouve  l’ennemi », a-t-il dit. 

John Kerry à la VOA : Non à la partition de la RCA !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com