Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 15:48

 

 

 

 

Bangui, 1er avril (ACAP) - Le Général de brigade Tumenta Chomu Martin, commandant de la force de la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique (MISCA), a saisi l’occasion de son retour d’une mission au siège de l’Union Africaine à Addis-Abeba en Ethiopie pour féliciter les contingents sous ses ordres et leur a donné l’ordre de monter à l’offensive sur les positions des hors-la-loi qui veulent maintenir la République Centrafricaine dans le désordre, lors d’un grand rassemblement, jeudi 27 mars 2014, à Bangui.

 

Il s’agit pour le Général Tumenta Chomu d’une part de rendre compte de sa mission à Addis-Abeba et d’autre part de galvaniser les troupes sous son autorité, pour qu’elles soient plus aguerries dans la mise ne œuvre du mandat assigné à la MISCA, à savoir : entre autres, rétablir l’autorité de l’Etat et contribuer à la pacification de la République Centrafricaine.

   
Ayant eu vent des différents actes de bravoures des troupes de la MISCA sur le terrain dans l’intervalle du 22 au 26 mars 2014, le commandant de la MISCA a adressé des félicitations des officiers d’état major, des commandants des bataillons, des militaires, quels que soient leur rang et leur contingent pour le bon travail jusque-là abattu « pendant l’opération de démantèlement de barrières illicites érigés à Bangui par les hors-la-loi dans la période allant du 22 au 26 mars 2014 » ou le bataillon tchadien « pour avoir découvert une cache d’armes importantes dans le secteur du quartier Boeing » ou encore le bataillon du Congo Brazzaville qui a fait ses « preuve pendant l’attaque de localité de Boali par les hors-la-loi le lundi 24 mars 2014 ». 

  
D’après la vision de la MISCA, les hors-la-loi comprennent les éléments de l’ancienne coalition rebelle Séléka, les antibalaka, et tout autre individu ou groupes d’individus armés qui mènent des actes subversifs dans le seul but d’imposer une entorse au mandat de la MISCA qui est celui ramener la paix en République Centrafricaine malgré la mobilisation de la communauté internationale.

   
Pour permettre donc aux forces de la MISCA d’atteindre le résultat escompté, le Général a intimé l’ordre à la population « de continuer à renseigner la MISCA et ne pas se laisser piéger par des manipulateurs dont les enfants sont en sécurité hors de ce pays et dont les affaires également prospèrent hors de ce pays », selon le Général. 

  
Quant aux jeunes, le Général Tuménta Chomu leur a conseillé d’éviter « de mourir bêtement ». 
  
Abordant le deuxième point inscrit à l’ordre du jour, le commandant de la MISCA a évoqué « toutes les mesures appropriées en matière logistique qui ont été prises par les autorités de l’Union Africaine, notamment la Présidente de la Commission, le directeur et le commissaire chargés de la Paix et de la Sécurité ainsi que les donateurs, afin de permettre à la mission de mener à bon port son mandat, avec l’appui de la France à travers l’opération française Sangaris ». 

  
Pour aider la République Centrafricaine à recouvrer la paix, à la suite de la crise que le pays a connue, la communauté internationale à travers l’Union africaine et la France a déployé sur place des contingents africains dans le cadre d’une opération militaire de paix. 

  
Il s’agit des contingents du Burundi, du Cameroun, du Congo Brazzaville, du Congo Démocratique, du Gabon, de la Guinée Equatoriale, du Rwanda et du Tchad. 
  
Le déploiement de ces contingents et de la Sangaris dans la partie est de la République Centrafricaine est sur la ligne de mire après les déploiements à Bangui et dans la partie ouest du territoire.  

Félicitation des forces de la MISCA et leur incitation à l’offensive sur les positions des hors-la-loi en RCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com