Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 18:55

 

 

 

Ces derniers temps, la ville de Bangui et certaines villes de nos provinces continuent d'être les théâtres d’évènements meurtriers qui endeuillent quotidiennement des familles centrafricaines et étrangères. Cette recrudescence de la violence et des exactions criminelles sur la population est à mettre "à l’actif" des éléments appartenant aussi bien à l’ex- coalition Séléka en tant que celle-ci constitue une force négative de partition du pays qu’à la milice anti-Balaka en tant que cette dernière représente elle aussi une force négative de déstabilisation de la Transition et dont l'objectif stratégique est la restauration de l'ordre ancien.

 

Aujourd’hui sur toute l’étendue du territoire national, nul n’est à l’abri des assauts criminels sans cesse répétés de ces assassins qui ne sont nullement inquiétés. A Bangui, les derniers cas déplorés ont eu lieu à Fatima et à Begoua et ont occasionné des dizaines de décès et des centaines de blessés. En province, les sous préfectures de Dékoa dans la Kemo et de Bouca dans l’Ouham ont connu des actes de barbarie qui ont engendré également plusieurs décès parmi la population civile. Après la prise en otage le 16 avril 2014 de Monseigneur Désiré Nestor NONGO AZIAGBIA, Evêque de Bossangoa et de trois autres prêtres de son diocèse à Batangafo par les éléments de l'ex-Séléka, nous avons appris avec indignation et consternation la nouvelle du lâche assassinat de l'Abbé Christ Forman WILIBONA le vendredi 18 avril 2014 par les mêmes éléments.

 

Face à cette terrifiante situation qui interpelle la conscience nationale au regard des exactions meurtrières quotidiennes subies par les citoyens Centrafricains et qui visent désormais les religieux qui ne prônent que la paix et l'amour, Le Directoire Politique de la Convention Républicaine pour le Progrès Social (CRPS) parti politique épris de justice, de paix et de liberté:

 

• Condamne fermement l'ignoble assassinat de l'Abbé Christ Forman WILIBONA , la séquestration et la prise en otage de Monseigneur Désiré Nestor NONGO AZIAGBIA et des trois autres prêtres du diocèse de Bossangoa;

 

• Condamne les assassinats au quotidien des paisibles citoyens Centrafricains et des étrangers vivant sur notre territoire; • Présente ses condoléances les plus émues au clergé centrafricain et aux familles des victimes de la barbarie ;

 

• Demande aux autorités judiciaires de la Transition, l’interpellation, la traduction effective en Justice des auteurs, co-auteurs et complices des crimes et autres exactions commis sur les populations ;

 

• Demande aux Forces internationales déployées en Centrafrique sous le Chapitre VII de la Charte des Nations Unies d'appliquer sans ambigüité le mandat conféré à elles par la résolution 2127 du Conseil de Sécurité par le recours à la force pour désarmer les ex Séléka et les anti Balaka;

 

• Invite les autorités de la Transition en accord avec le Conseil de Sécurité à procéder à l’équipement et au redéploiement effectif des forces de défense et de sécurités sur toute l’étendue du territoire national.

 

• Remercie et encourage la CEMAC, la CEEAC, L'UA, la FRANCE, l'UE et l'ONU pour leur engagement aux côtés du peuple centrafricain à travers la MISCA, l'opération SANGARIS , l'EUFOR et bientôt la MINUSCA.

 

• Appelle tous ses militantes et militants, les démocrates, les forces de progrès, à demeurer vigilants et à faire échec à tous les graves crimes imputables aux ennemis de la République qui sont clairement identifiés.

 

Fait à Bangui 22 avril 2014

 

Le Président

 

 

Me Nicolas TIANGAYE

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA CRPS RELATIF A L'ASSASSINAT DE L'ABBE CHRIST FORMAN WILIBONA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com