Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 17:55

 

 

 

 

 

BANGUI, 04/04/14 (Xinhua) -- Aussitôt informés de la décision du Tchad de retirer son contingent annoncée jeudi lors du 4e sommet Afrique-UE à Bruxelles, les responsables de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA), une force déployée sous mandat de l'Union africaine (UA), ont tenu une réunion d'urgence à Bangui au cours de laquelle ils ont affirmé prendre acte de la nouvelle.

 

"La MISCA a appris la nouvelle, elle prend acte et va communiquer sur cette décision", a confié à Xinhua un membre de la cellule de communication de la MISCA.

 

Sur les 6.000 soldats de la MISCA, le Tchad compte un contingent de 850 hommes, actuellement déployés dans le Nord de la République centrafricaine (RCA).

 

Les soldats tchadiens sont pointés du doigt, accusés de complicité avec les ex-rebelles de la Séléka à dominance musulmane qui se sont distingués par des pillages et des exactions à l'égard de la population après leur prise du pouvoir le 24 mars 2013 contre le régime de François Bozizé.

 

La décision de retrait annoncé jeudi à Bruxelles par le ministre tchadien des Affaires étrangères et de l'Intégration africaine, Moussa Faki Mahamat, fait ainsi suite à de nombreux incidents impliquant ces soldats dans la capitale centrafricaine, le dernier en date ayant causé le 29 mars une trentaine de morts en majorité des civils.

 

Plusieurs manifestations hostiles à ces troupes ont été organisées à Bangui par des organisations de la civile et des populations chrétiennes pour réclamer leur départ.

 

De son côté, le contingent tchadien de la MISCA a perdu une dizaine de soldats dans des heurts avec des groupes armés centrafricains dont notamment les milices chrétiennes anti-Balakas.

 

"Face à des accusations répétées, le Tchad, après avoir informé la présidente de transition centrafricaine, la présidente de la Commission de l'Union africaine et le secrétaire général des Nations Unies, décide du retrait de contingent tchadien de la MISCA", précise le communiqué publié par Moussa Faki Mahamat.

 

Selon le communiqué, les modalités pratiques de ce retrait seront arrêtées de commun accord entre le Tchad et l'Union africaine. 

Centrafrique : la MISCA dit prendre acte du retrait du contingent tchadien

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com