Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 16:22

 

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) 2014-04-17 13:00:21

 

La présidente de la transition en Centrafrique, Catherine Samba-Panza, s’est entretenu mercredi à Bangui avec les délégués des 49 sites de personnes déplacées internes que compte la capitale pour discuter avec eux du retour volontaire des populations chez elles.

« Croyez-moi, la question des personnes déplacées internes et des réfugiés qui vivent dans des conditions invivables et celle de la protection de la population civile prise en otage par les milices armées me préoccupe jour et nuit », a dit la présidente Catherine Samba-Panza lors de la rencontre.


Les deux parties ont parlé des stratégies à mettre en œuvre en vue de sécuriser les quartiers, la construction des sites de transit et l'implication des familles d'accueil en vue du retour progressif des déplacés internes et des réfugiés chez eux.


« Comment être en paix en sachant que les mamans, mes frères, sœurs et enfants souffrent dans des abris de fortune », s'est interrogée la présidente Catherine Samba-Panza. 


Pour la maire de Bangui, Mme Yacinthe Wodobode, le déploiement prochain des casques bleus en Centrafrique est une opportunité inouïe pour la population civile de « regagner confiance et d'envisager le retour volontaire et dans la dignité dans leurs maison à ceux qui ont la chance de les conserver et pour ceux qui auront bénéficié des mesures d'accompagnement offertes par le gouvernement », a-t-elle souligné. 


« Notre problème concerne seulement le désarmement des 3è, 5è et 8è arrondissement, nous vivons l'invivable au camp Mpoko », a déclaré le délégué du site de l'aéroport.

 

Il s'est apitoyé sur le sort des occupants de ce site où descendent tous les étrangers qui arrivent à Bangui. 

 

« C'est piteux, nous vous supplions de faire quelque chose », a-t-il encore dit.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=601557#sthash.1lswgiAl.dpuf

Cathérine Samba Panza discute du retour des personnes déplacées internes

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com