Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 01:27

 

 

 

 

 

BANGUI  le 27-04-2014 à 22h10 (Reuters) - Au moins 22 personnes, dont 15 dirigeants locaux et trois employés de l'organisation humanitaire Médecins sans Frontières (MSF), ont été tuées dans une attaque commise dans une localité de Centrafrique, a-t-on appris auprès des autorités.

 

L'attaque a eu lieu samedi à Nanga Boguila, à environ 450 km au nord de la capitale, Bangui.

 

 Selon Gilles Xavier Nguembassa, ancien député de la ville, des rebelles de la Séléka, composée essentiellement de musulmans, se sont rendus dans un centre médical de MSF avec l'espoir d'y trouver de l'argent.

 

Quatre personnes sont mortes lorsqu'ils se sont approchés de la ville mais la plupart des victimes ont été tuées dans l'attaque du centre médical alors que s'y déroulait une réunion de dirigeants locaux, a-t-il ajouté, en s'appuyant sur le récit de témoins avec lesquels il s'est entretenu.

 

Un porte-parole de MSF a confirmé que des membres de son organisation étaient morts, sans plus de détails.

 

Il n'a pas été possible de joindre de responsable de la Séléka dans l'immédiat.

 

 

(Crispin Dembassa-Kette; Bertrand Boucey pour le service français)

 

 

 

Lu pour vous 

 

Centrafrique : Un groupe armé attaque la ville Boguila

 

(Alwihda Info) Rédigé par Abdou Baya - 27 Avril 2014 modifié le 27 Avril 2014 - 20:56

 

BOGUILA (Alwihda Info) - Un groupe d'homme armés a attaqué la ville de Boguila hier aux environs de 16 heures. Les assaillants sont venus du Cameroun voisin et appartiennent au même groupe qui a été signalé à la frontière avec le Tchad. 

Les assaillants ont semé la mort sur leur passage, emportant un nombre considérable de bétail et tirant sur tout ce qui bouge causant 16 morts et 6 blessés. Parmi les victimes, il y'a des notables de la ville. L'Hôpital de Boguila où se tenait une réunion entre le personnel de MSF Hollande et la population, a également été attaqué et les assaillants ont emporté des ordinateurs, de l'argent et autres biens appartenant à l'organisation MSF et à l'Hôpital de la ville.

 

L'origine de ce groupe armé

 

Après vérifications, la piste Séléka est écartée puisque le groupe n'est pas opérationnel dans la zone, si ce n'est plus au sud vers Bossangoa, Bouca et Batangafo. 
 

La Séléka à qui on endosse régulièrement la responsabilité des attaques perpétrés dans le pays n'est pas impliquée dans cette attaque. "Ils ont tué mon frère, je l'ai est vu, ce ne sont pas des Séléka", précise un habitant. Un notable, joint par téléphone, assure également que "ces gens ne sont pas des Séléka". La coalition qui avait été accusée à tort d'enlèvements et assassinats de missionnaires dans la région du Nord-ouest de la RCA confirme également ne pas être "impliquée dans cette affaire". 

Le mystère plane sur l'origine de ce groupe. Voudraient-ils se positionner dans ce climat d'insécurité pour s'imposer comme interlocuteurs dans la résolution de la crise en RCA ? Des sources concordantes précisent qu'il s'agit d'anciens combattants de l'APRD de Jean-Jacques Demafouth et du FDPC d'Abdoulaye Miskine. Une autre source évoque le mouvement Révolution et justice du colonel Sayo.


Par ailleurs, le Tchad affirme disposer d'informations d'une tentative de déstabilisation à partir de ses frontières et a mis en alerte ses forces de sécurités.

 

Attaque en Centrafrique, 22 morts dont du personnel de MSF
Attaque en Centrafrique, 22 morts dont du personnel de MSF

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com