Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 12:50

 

 

 

 

 

 

 

http://radiookapi.net/   12 avril, 2014 à 9:50

 

Le Représentant du secrétaire général de l’Onu pour l’Afrique centrale, Abou Moussa, a bouclé le vendredi 11 avril à Kinshasa une visite qui l’a conduit au Tchad, au Cameroun et dans les deux Congo pour s’enquérir de la situation des Centrafricains réfugiés dans ces pays. Ce séjour était destiné à cerner les défis que pose la situation de ces réfugiés et apprécier les besoins des gouvernements et des acteurs concernés par cette question afin de développer une réponse conséquente sur le plan humanitaire, sécuritaire et politique.

 

L’instabilité politique et sécuritaire que connaît la Centrafrique depuis plusieurs mois conduit des milliers de Centrafricains à trouver refuge dans les pays voisins.

 

« La prise en charge commence d’abord avec les pays concernés. Qu’ils appliquent ce que nous appelons Terre d’asile, qu’ils ouvrent les frontières. Que les gens rentrent [pour] trouver où dormir et avoir la protection », plaide Abou Moussa.

 

Le Représentant du secrétaire général de l’Onu pour l’Afrique centrale invite aussi les agences humanitaires et les ONG à formuler « des projets pour soutenir les gouvernements et les populations concernées ».

 

« Que ça soit ici ou ailleurs. Il est important de répondre à ces exigences humanitaires. Il est évident que les agences humanitaires n’ont pas prévu que la crise allait durer. Il y a le problème du financement  de leurs activités », a-t-il ajouté.

 

Pour tenter de résoudre ce problème de financement, Abou Moussa estime qu’il faut continuer à sensibiliser les donateurs. Il remercie également les populations qui ont accueilli ces réfugiés.

 

Selon Ocha, depuis décembre 2013, près de 18 000 réfugiés centrafricains sont arrivés en RDC et près de 8 000 autres au Congo-Brazzaville.

Abou Moussa s’enquiert de la situation des réfugiés centrafricains

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com