Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 22:10

 

 

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) 2014-03-25 19:55:42

 

Les affrontements déclenchés depuis le week-end dernier par les miliciens du mouvement anti-balaka contre la communauté musulmane retranchée au KM5 ont fait 16 morts et 14 blessés par balles, a-t-on appris de source proche de la Croix Rouge centrafricaine.


Selon la même source, des tirs à l'arme lourde et automatique ont été entendus mardi dans les quartiers Gobongo, fief des anti-balaka dans le 4è arrondissement, à Miskine toujours dominé par les anti-balaka dans le 5è, à Combattant bastion de ces miliciens et KM5 dans le 3è considéré comme l'état-major des musulmans.


‘'Ces miliciens n'ayant pas très bien apprécié l'interposition des troupes de la MISCA qu'ils les ont traités de connivence avec les musulmans, ont ouvert aussi des feux sur eux, puis des jets de grenade'', a la source proche de la Croix-Rouge, ajoutant qu'''un jet de grenade le lundi 24 mars contre le véhicule de la MISCA transportant du personnel civil au rond-point de la Place Réconciliation a fait des blessés''.


Les grandes artères de la capitale, telles que l'avenue de l'indépendance débouchant sur la sortie nord en passant par le quartier Gobongo ont été barricadées. Même situation à l'avenue des martyrs menant à l'aéroport Bangui Mpoko en passant par le quartier Combattant, a constaté APA.


Interrogés, des soldats ont déclaré : ‘'nous avons barricadé ces avenues pour exiger le désarmement de ces musulmans armés au KM5 et aussi la réouverture de l'avenue Koudoukou –KM5. Vous savez que la Mosquée Centrale où se sont retranchés ces musulmans se trouve sur cette avenue''.


Cette escalade de la violence notées ces dernier temps à dans la capitale centrafricaine ont été au centre des rencontres des parlementaires de la CEMAC en mission d'information à Bangui avec les Chefs de Binuca, le général Babacar Gaye et de la MISCA, le général Jean Marie Mokoko.


« Nous considérons les miliciens anti-balaka comme des fauteurs de troubles, des ennemis de la paix. Et pour cela, nous allons les traiter comme un objectif militaire'', a martelé le chef de la MISCA.


Pour des raisons sécuritaires, la visite de travail à Bangui de la première dame de la Guinée Equatoriale, Mme Constancia Mangue Nsue de Obiang, prévue demain, mercredi, a été reportée sine die.

 

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=511341#sthash.QBP4f1Wm.dpuf

 

 

(le général Martin Tumenta Chumu, comforce de la Misca)

RCA : les dernières violences ont fait seize morts et quatorze blessés par balles

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com