Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 23:24

 

 

 

 

 

07.03.2014 à 08h55 (Xinhua )

 

La présidente par intérim de la République centrafricaine (RCA), Catherine Samba-Panza, a indiqué que la situation sécuritaire de son pays demeurait préoccupante mais était "sous contrôle", tout en appelant ses compatriotes à rester vigilants face au risque d'un génocide.


"Nous n'avons pas de situation de génocide, mais la situation est vraiment préoccupante, ainsi nous nous battons pour assurer la sécurité de tous les habitants, quelle que soit leur religion", a déclaré mercredi soir Mme Samba-Panza à l'aéroport international de Luanda, à l'issue de sa visite de 48 heures en Angola.

Selon Mme Samba-Panza, sa visite en Angola, à l'invitation du président angolais José Eduardo dos Santos, était une preuve de l'attention particulière accordée par le leader angolais à la situation qui prévaut en RCA, les deux pays étant membres de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) et de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL).


"J'ai expliqué au président angolais, en sa qualité de président de la CIRGL, que mon pays est dans une situation préoccupante en matière de sécurité, avec d'importantes violations des droits de l'Homme et une situation humanitaire très grave, compte tenu des développements en cours", a déclaré la présidente par intérim.


Mme Samba-Panza a indiqué qu'il y a eu une certaine évolution dans son pays, mais que les problèmes que le pays a connus au cours des 20 dernières années ne seraient pas réglés en un mois. Bien que le pays soit le théâtre de violences, la situation est généralement sous contrôle, a-t-elle rassuré.


Au cours de la visite en Angola de Mme Samba-Panza, sa délégation a énuméré les dossiers de coopération dans tous les domaines, notamment la sécurité, les questions humanitaires et le soutien financier, qui ont abouti à la signature d'accords, a fait savoir la chef de l'Etat centrafricaine.


Cependant, elle a également averti que son pays serait dans une situation chaotique sans l'aide de la communauté internationale.


"Nous avons besoin de beaucoup d'aide, et je compte beaucoup sur le soutien de mes frères africains, c'est pourquoi je suis venue en Angola, où j'ai reçu un soutien très cordial. Avec l'Angola nous avons prévu de nombreuses opérations de soutien", a déclaré la présidente par intérim.


Dans le cadre de sa première visite en Angola, Mme Samba-Panza était accompagnée par ses ministres des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine, des Transports et de l'Aviation civile, de la Communication et de la Réconciliation nationale.

Lors de sa visite, l'Angola s'est engagé à fournir des prêts à la République centrafricaine et à former son personnel de sécurité dans les écoles de police angolaises pour aider à rétablir la paix et l'ordre dans le pays.

La situation en Centrafrique préoccupante mais sous contrôle, selon la présidente par intérim

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com