Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 17:24

 

 

 

 

 

Un plan pour des élections en Centrafrique

 

 

Pana 24/03/2014

 

La RCA esquisse un plan pour des élections et plaide pour la répression des groupes anti-balaka - La république centrafricaine (RCA) a indiqué une feuille de route pour la transition politique qui doit culminer à l'élection présidentielle dans une année, au milieu des pressions pour faire face de manière urgente aux groupes anti-balaka, accusés d'intensifier les violences sectaires dans la nation troublée.

 

Le Premier ministre par intérim, André Nzapayeke, a dévoilé la feuille de route de la transition politique au cours de la réunion d'un groupe de contact international (GCI) sur la situation dans le pays, tenue au Congo Brazzaville.


A cet effet, le GCI a insisté sur la nécessité pour des réformes urgentes de la sécurité, comme une partie des mesures pour stabiliser le pays à la veille d'un possible déploiement de troupes des Nations Unies dans les sept prochains mois.

'Après avoir noté les obstacles qui ont sévèrement entravé la conduite de la transition à la fin de l'année 2013, les participants ont accueilli de manière favorable l'élection d'un nouveau chef d’État, Catherine Samba-Panza, d'un nouveau Premier ministre et d'un nouveau gouvernement', a déclaré le GCI samedi, dans un communiqué reçu par la PANA à Addis Abeba. 

 
La RCA a nommé une Autorité nationale des élections de 7 membres. L'équipe a déjà entamé une tournée à travers le pays, comme faisant partie des efforts pour élaborer un emploi du temps électoral national, a déclaré le Premier ministre.

Les voisins de la RCA, la Communauté économique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC) et l'Union africaine (UA), qui forment le GCI, se sont rencontrés pour discuter des progrès politiques et sécuritaires dans la nation troublée.


La réunion a ciblé les étapes franchies pour stabiliser le pays depuis la dernière rencontre des Chefs d’Etat de la région, qui a obligé l'ancien président, Michel Djotodia, un ancien dirigeant rebelle, à quitter le pouvoir.


Les ministres des Affaires étrangères et les hauts responsables de l'UA qui ont assisté à la réunion ont salué la réduction graduelle des violences autour de la capitale, Bangui. Cela est dû essentiellement au travail de la Mission Internationale de soutien pour la RCA (MISCA) dirigée par les Africains et l'opération française, Sangaris.

Le Conseil de l'UA pour la paix et la sécurité (PSC) a autorisé le déploiement de plus de formations de police anti-émeutes comme faisant partie de la MISCA, pour améliorer la sécurité et juguler l'anarchie dans Bangui et les autres parties du pays.

Le GCI a discuté des étapes nécessaires en RCA pour améliorer l'autorité et le contrôle du gouvernement sur l'ensemble du territoire aussi bien que des mesures fortes nécessaires pour dissuader les activités des groupes armés.


'En dépit des améliorations dans l'environnement de la sécurité, la situation humanitaire continue d'être alarmante', a noté le GCI.


Plusieurs personnes civiles ont été déplacées en RCA, la plupart d'entre elles étaient obligées de se réfugier dans les pays voisins, y compris le Cameroun qui accueille actuellement des milliers de réfugiés. 

     
Pour s'occuper de l'insécurité, le groupe a lancé un appel à la communauté internationale, surtout les pays impliqués actuellement dans la situation en RCA, de soutenir les mesures pour isoler les groupes anti-balaka.


'Les participants ont exhorté les autorités de la RCA de punir les fauteurs de troubles, surtout les anti-balaka et promouvoir la réconciliation nationale'.

Ils ont exhorté les pays avec une expérience similaire d'assister la RCA pour faire face à ces groupes formés en réponse aux atrocités initialement commises par les anciens rebelles Seleka.

 

 


L'ANE déterminée à organiser des élections ‘'honnêtes et transparentes'' en RCA

 

APA-Bangui (Centrafrique) 2014-03-24 12:44:16 - Le président de l’Autorité nationale des élections (ANE) en Centrafrique, Dieudonné Kombo Yaya, a affirmé, lundi à Bangui, la détermination des membres de l’organe qu’il dirige à assurer leurs responsabilités dans l’organisation d’’’élections honnêtes et transparentes’’, gage à ses yeux de la fin du conflit armé et d’un retour à la paix.


‘'Nous avons donc la responsabilité d'organiser des élections honnêtes, transparentes, libres, justes et propres. Ce sera notre contribution à la consolidation de la démocratie, de l'Etat de droit, de la bonne gouvernance et de la paix dans notre pays'', a indiqué Dieudonné Kombo Yaya, lors d'une conférence de presse.

 
Il a ajouté : ‘'depuis 1990, plus de 50% des conflits armés en Afrique y trouvent leurs origines. Et la République centrafricaine n'a malheureusement pas échappé à cette crise de gouvernance électorale''.


Partant de là, il a lancé un appel aux partenaires au développement pour la mobilisation des ressources pouvant aider l'ANE dans l'organisation des élections d'ici 2015.


A ce propos, il a déclaré : ‘'Nous attendons une aide substantielle de l'Union Européenne. Il nous faut 7 véhicules utilitaires pour les 7 membres dans un premier temps pour qu'ils se rendent dans les provinces, comme exige notre mission''. 


En attendant et en dépit des difficultés d'ordre financier, matériel et humain, l'Autorité nationale des élections a, selon son président, entrepris une série d'activités dont la rédaction d'un règlement intérieur, financier et administratif, d'un code de bonne conduite pour les membres de l'instance et d'un chronogramme sur les principales phases des opérations électorales.


‘'Des visites de terrain effectuées dans 12 des 16 préfectures pour faire l'évaluation des données démographiques, de la situation sécuritaire, administrative et politique, sont à mettre à l'actif de l'ANE'', a-t-il indiqué. 


Les copies de la loi 13.003 portant code électoral de la république centrafricaine comportant 204 articles et promulguée le 13 novembre 2013 par l'ancien président de transition, Michel Djotodia, ont été distribuées à la presse.

L'ANE déterminée à organiser des élections ‘'honnêtes et transparentes'' en RCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com