Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 06:08

 

 

 

 

par RFI 28-03-2014 à 23:30

 

 

L’ancien président centrafricain a accordé un entretien exclusif à RFI, à retrouver dans son intégralité ce samedi 29 mars (4h40 TU). François Bozizé, qui figure sur une liste de personnalités «sanctionnables» par les Nations unies, nie les accusations et annonce son intention de se présenter aux prochaines élections présidentielles en Centrafrique.

 

« Qu’on cesse de m’accuser », a déclaré François Bozizé, en exclusivité au micro de RFI dans un entretien diffusé en intégralité ce samedi 29 mars (4 h 40 TU sur RFI Antenne Afrique). « J’ai souffert de mon renversement, et voilà qu’on m’accuse, qu’on s’acharne sur moi », continue l’ancien président centrafricain. François Bozizé, et son fils Jean-Francis figurent en effet sur une liste de onze personnalités déposées par la France devant le Conseil de sécurité. Les sanctions prévues portent notamment sur un gel des avoirs financiers et une interdiction de voyager des personnalités visées, accusées d’avoir un rôle actif dans la crise qui secoue actuellement la République centrafricaine.

 

Bozizé se présentera à la présidentielle « si Dieu le veut »

 

La France, qui joue un rôle très actif dans ce processus, accuse l’ancien président centrafricain et son fils d’être liés aux milices anti-balaka au travers de certains de leurs chefs. Il est notamment reproché à François Bozizé, après la réactivation des groupes d’anti-balaka, d’avoir cherché à les organiser et à les armer à son profit. « Ce n’est pas vrai. Bozizé est un président élu au suffrage universel. Démocratiquement élu. C’est la bête noire que l’on veut à tout prix écarter des prochaines élections. C’est ça le fond de l’affaire. C’est pas autre chose », affirme-t-il.

 

Interrogé sur son intention de se présenter à l’élection présidentielle prévue en février prochain en Centrafrique, François Bozizé « ne voit pas d’inconvénient ». « Pourquoi est-ce que l’on pourrait m’écarter de cela ? », fait-il mine de s’interroger, prévoyant de se présenter « si Dieu le veut ».

 

► Diffusion de l’intégralité de l’entretien exclusif de François Bozizé à RFI samedi 29 mars à partir de 4h40 (TU) sur RFI Antenne Afrique. Il sera également disponible sur la page de l'émission Invité Afrique, sur RFI.fr.

Centrafrique: François Bozizé en entretien exclusif sur RFI

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com