Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 17:59

 

 

 

 

 

Pana 27/03/2014 - Les soldats de la paix africains soumis à des attaques systématiques en RCA - La force de maintien de la paix africaine chargée de stabiliser la République centrafricaine (RCA ) fait l'objet d'attaques systématiques lourdes de la part de milices locales, a indiqué un haut responsable de cette force.

 

Le Chef de la Mission internationale de soutien à la République centrafricaine (MISCA), le général Jean-Marie Mokoko a déclaré, mercredi, que le meurtre d'un soldat de la paix congolais à Boali, 80 km au nord de Bangui, fait partie des attaques systématiques commises au cours des dernières semaines en majorité par les membres de la milice anti-Balaka.


L’assassinat du soldat de la paix congolais a conduit à une réplique de la MISMA qui a causé la mort de 12 membres de la milice anti-Balaka, dont un commandant en chef, a affirmé le général Mokoko.


«Au cours des derniers jours, les éléments anti-Balaka ont systématiquement ciblé les véhicules et le personnel de la MISCA en violation du droit international », a déclaré le général Mokoko.


Cette dernière attaque fait suite à l'attaque de dimanche dernier contre un convoi de la MISCA au cours de laquelle trois personnes ont été grièvement blessées, deux d'entre elles étant dans un état critique après avoir essuyé des tirs dans la capitale, Bangui.

Un autre groupe de soldats de la paix qui gardaient un établissement de santé dans la capitale a été attaqué à la grenade.


Le général Mokoko a déclaré qu'il était consterné par la série d'attaques et en particulier, la mort en service du soldat de la paix luttant pour aider à rétablir la stabilité dans un autre Etat africain.


Le soldat congolais décédé voyageait en compagnie de trois autres soldats de la paix quand ils ont essuyé des tirs.


A Bangui, un autre groupe de soldats de la paix de la MISCA a également essuyé des tirs à  Bimbo, un quartier de Bangui. L'attaque de Bimbo a eu lieu peu après le siège de Carrefour.


'Il n'existe aucune justification permettant à un individu ou un groupe d’attaquer les Casques bleus déployés en RCA pour aider les Africains à régler leur crise', a ajouté le général Mokoko.


Au moins 21 soldats de la paix de la MISCA, rappelle-t-on, ont été tués au cours des dernières semaines.

Attaques systématiques contre les soldats de la paix en Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com