Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 15:31

 

 

 

 

 

Partition RCA : Crépin Mboli-Goumba pressenti Président du nouvel Etat de la Séléka

 

12 Mars 2014 modifié le 12 Mars 2014 - 08:26

 

Le projet sécessionniste de la Centrafrique (Est-Ouest) prend sérieusement forme du jour au lendemain. D’après les récentes informations parvenues à la rédaction de Kangbi Ndara sur ce dossier, les leaders de la Séléka décident finalement de confier la Présidence de l’Etat Autonome du Nord Oubangui à un chrétien le dénommé Crépin Mboli-Goumba.


 

PAR KANGBI NDARA

 

 Le projet sécessionniste de la Centrafrique (Est-Ouest) prend sérieusement forme du jour au lendemain. D’après les récentes informations parvenues à la rédaction de Kangbi Ndara sur ce dossier, les leaders de la Séléka décident finalement de confier la Présidence de l’Etat Autonome du Nord Oubangui à un chrétien le dénommé Crépin Mboli-Goumba.

 

 Les acteurs de la partition de la République Centrafricaine choisissent de confier la gestion de l’Etat Autonome du Nord Oubangui à Crépin Mboli-Goumba (CMG), avocat et ancien ministre de l’équipement. Cette information est une fuite des décisions prises à l’issue de multiples réunions tenues ce mois par les leaders de la Séléka à Cotonou au Bénin. Difficile de dire le pourquoi de ce choix mais beaucoup pensent qu’il serait question du rôle déterminant que CMG jouait pendant la course effrénée de la Séléka qui lui aurait valu ce « privilège ».

 

 La source indique que le présidentiable avocat de la Séléka Mboli-Goumba serait, comme Mme Samba-Panza, reçu presque tous les deux jours au téléphone par l’ancien chef rebelle, Michel Djotodia. De leur coté, Chantal et Michel Djotodia reçoit fréquemment la seconde épouse, enceinte, du futur président de la « République du Nord » à Cotonou au Bénin.

 

 L’ancien ministre d’Etat à l'équipement et ministre résident du Mbomou (Est) Crépin Mboli-Goumba a défendu le dossier de l’américain Grynberg relatif à l’expiration du contrat d’exploitation pétrolière en Centrafrique invalidé par l’ex Chef d’Etat François Bozizé. L’américain perd le procès et s’engage à financer la Coalition rebelle de la Séléka par le biais de Crépin Mboli-Goumba afin de déstabiliser le régime de Bozizé. Certaines rumeurs racontent que Crépin Mboli Goumba ferait partie de ceux qui sont dans le collimateur de la Cour pénale internationale (CPI).  

 

Kangbi Ndara

 

****************************************************************************************

 

DÉCLARATION DE MAITRE CREPIN MBOLI-GOUMBA, PRÉSIDENT DU PATRIE, 
ANCIEN MINISTRE D’ÉTAT.



Des rumeurs malveillantes, distillées par certains membres bien connus de l’ancienne opposition démocratique visant à faire accroire que je serais le Président désigné d’une République imaginaire, je tiens à faire de manière ferme la mise au point suivante :

 

- Je n’ai jamais été membre d’une quelconque organisation terroriste dont le but serait la partition du pays. Subséquemment, je ne saurais être désigné Président de je ne sais quelle République. Cette position a déjà été clairement exprimée par une déclaration de mon parti, invitant les autorités de la transition à prendre toutes les dispositions afin de préserver l’intégrité du territoire.


- Issu d’une région où l’Etat a existé depuis des siècles, à travers des royaumes, s’étendant même au-delà de nos frontières actuelles, je n’aurais eu nul besoin d’enfourcher le cheval criminel de la partition présenté par d’autres. En dépit de la marginalisation de cette partie de notre pays, avec pas moins de 10 Ministres depuis l’indépendance, nous avons toujours été des Républicains. Il est irresponsable, dans les circonstances actuelles, où le vivre-ensemble est soumis à un test difficile, de créer d’autres problèmes. Notre pays n’y survivrait pas. A moins qu’un plan existe déjà, et que seul manque le prétexte, pour décimer d’autres populations.


- A l’évidence, la morale a déserté les lieux, ce qui explique le mélange des genres, mêlant vie publique et vie privée. Je n’ai pas de deuxième femme, qui serait enceinte, qui serait au Bénin, n’en déplaise à certains. Depuis la démission du Chef d’Etat de la Transition, je l’ai rencontré une fois, lors de mon passage au Bénin pendant quatre jours. Ayant dirigé ensemble les affaires de l’Etat pendant près d’une année, il me paraissait de bon aloi de le remercier et de remercier le Premier Ministre Nicolas Tiangaye de m’avoir fait confiance, avant de partir pour les Etats-Unis rendre visite à ma famille et réfléchir à l’avenir. Telle est mon éducation. Toutes les spéculations sur la question se justifient simplement par la volonté de nuire.

- Je n’ai jamais été l’Avocat de Grynberg et ne pouvais avoir présenté ce dernier à Michel Djotodia, pour financer la rébellion puisque j’ai fait la connaissance de Michel Djotodia à Libreville, lors des négociations de l’accord éponyme. C’est-à-dire après la victoire militaire de la Séléka, qui était déjà aux portes de Bangui. Je le dis avec la tranquille assurance d’un homme qui ne se reproche rien. J’ai en revanche les documents signés par des politiques Centrafricains, non des moindres, avec la Seleka, pour prendre le pouvoir. Au bas ne figure pas mon nom. Ces documents vont certainement intéresser la CPI.

 

- J’ai passé presque une année au Ministère des travaux publics, et le bilan de ma gestion n’intéresse personne. J’ai presque envie de dire c’est Centrafricain. Pourtant, c’est là l’essentiel. Je suis impatient de pouvoir en discuter dans n’importe quel cadre.

Washington, DC, 13 mars 2014


Maître Crépin MBOLI-GOUMBA

 

 

************************************************************************************************

 

REPONSE D'UN CENTRAFRICAIN A MAITRE BOLI GOUMBA CREPIN SUITE PUBLICATION DU 13 MARS 2014

 

14 mars 2014, 14:48

 

La morale de la vie d'un homme me disait mon défunt père est qu'à la fin de sa vie quand on regarde en arrière on puisse être content du chemin parcouru, des épreuves surmontées, de bien que l'on a semé dans l'intérêt général de nos frères et sœurs, des amis de toute une vie qu'on a su préserver de toutes tempêtes....

...

Il m'a rajouter que l'humilité était une des plus grandes valeurs de la vie d'un homme et surtout ne jamais se soucier de ce que pense les hommes et les femmes de toi mais que de ce que ton créateur apprécie dans tout tes actes, et que l'orgueil était la plus lourde charge d'un homme, la prétention la plus grave des maladies, la vanité un mal de tête récurrent, le narcissisme l'apanage des grands médiocres, le nombrilisme est la valeur des hommes qui pensent qu'ils sont incontournables et que l'histoire c'est eux et rien qu’eux. Merci PÈRE pour tous ces enseignements.

 

Cergy 05h11 du matin bercé par le Roi, le King, le Génie Miles Davis je tombe en passant par hasard sur une publication d'un dénommé Mboli Goumba Crépin Président d'un parti "Le Patrie», ancien Ministre d’État qui dit je cite «je n'ai rien à me reprocher" j’ai servi pendant une année les affaires de l’État avec un Tiangaye et Dotodjia" "J'ai un bilan et je veux en parler" j’ai rejoint ma famille à Washington" ;"J'ai des documents signés de Partis politiques et pas des moindres qui ont soutenu la SELEKA et Dotodjia et éventuellement que ces document peuvent intéresser la CPI" Je suis issu d'une région ou des royaumes ont existé depuis des siècles et que nous avons toujours été des républicains » et ceci et cela, chers lecteurs et lectrices centrafricains et du monde vous lirez vous même juste en bas après ma publication.

 

Dans une plaidoirie comme il en a l'habitude puisque étant Avocat, un grand Avocat paraît-il? A soit disant lavé son honneur des accusations portées à son encontre, qu'il était pressenti pour devenir le Président de la seconde république du nord de Centrafrique, bien Maître MBoli Goumba Crépin....Belle diatribe, sublime plaidoyer.

 

Nous allons essayer chers compatriotes de recadrer les choses ce Mr MBOLI GOUMBA CREPIN a été un des, ou le principal collaborateur de Nicolas Tiangaye Premier Ministre, le maître à penser, le faiseur de roitelet du premier gouvernement Dotodjia 1 ou il a distribué des postes de ministre aux parents et aux amis, le Ministère des mines de l’énergie, de l'hydraulique et du pétrole qu'il convoitais lui a été refusé, garder par le neveu même de Dotodjia, Djono Ahaba Gontran; il a ensuite au sein du CNT copté bon nombre de parents et d'amis, il a été de toutes les négociations à l'international en tant Ministre d'Etat chargé de l'Equipement et des Travaux Publics pour la reconnaissance du régime de la SELEKA passant son temps dans les avions au frais de l'Etat aux quatre coins du monde soit disant à la recherche de financement, d'aide et d'appui budgétaires, nomme au poste très juteux dépendant de son ministère un des seuls adhérents de son micro parti au poste de DG du Fond Routier qui gère toutes les subventions internationales pour la réhabilitation des routes.....

 

Maître Boli goumba Crépin ose dire" je n'ai rien à me reprocher" quand lui même professionnel du droit en général sait que la complicité tacite existe, la coresponsabilité, la non-assistance à personne en danger et j'en passe sont des crimes passibles de lourdes peines de prison, non Maître se dédouane c'est trop facile typiquement centrafricain !!! 

 

-Ou était-il quand le Peuple se faisait massacré jour et nuit par son voisin Nourredine qui habitait la maison mitoyenne à la sienne?

 

-Où était-il tout puissant Ministre d’État quand mon grand frère le Magistrat BRIA s'est fait abattre comme un chien?

 

-Quand des centrafricains et centrafricaines étaient abattus à bout portant dans les quartiers par les mêmes qui assuraient la protection de sa maison et de sa famille lui l'homme de droit, ou était-il quand dans la région dont qu'il dit être originaire les Sélékas commettaient des exactions peut-être entre deux avions?

 

- Où était-il quand son ami et voisin Nourredine Adam torturait et assassinait au nom du terrorisme des Centrafricains?

 

- Où était-il ce grand avocat quand les brigades des Sélékas sévissaient dans les massacres, les viols, les crimes d'un autre temps, les déplacements de populations, les pillages quotidiens, intensifs, planifiés où était-il?

 

- Ha oui j'oubliais au LEDGER avec ces collègues ministres entrain de siroter pendant que le peuple se faisait massacrer dans tous les quartiers périphériques de Bangui !!!

 

Maitre Boli Goumba Crépin Président du micro parti "PATRIE" nous attendons, oui ce petit peuple, ces sans voix, cette jeunesse qui n'aura jamais les moyens comme vous avez eu, d'installer femme et enfants aux USA à Washington comme vous le dites dans votre publication en toute fierté, ces centrafricains et centrafricaines qui ne pourront pas se permettre d'être à l'abri des camps de déplacés, des tirs intempestifs, de la disette, du manque de médicaments dans les hôpitaux, de la fermeture et du délabrement du système éducatif accentué par votre gouvernance de juste une année heureusement. Cela n'aurait pas pu durer plus longtemps, OUI nous attendons votre droit de réponse, votre vérité !!!

 

Qu’avez-vous à nous dire jeune homme que vous êtes vraiment fier d'avoir servi votre pays comme vous l'avez fait? Parlant de votre bilan puisque vous dites que vous voulez en parler, à votre arrivée à la tête de ce Ministère de l’équipement et des travaux publiques dites-nous combien de ponts étaient entièrement délabrés et combien en aviez-vous réhabilités? Combien de Kilomètres de routes avez-vous goudronné? A oui j'oubliais, les quelques kilomètres de l'avenue en face de la gendarmerie et de l'hôpital général ; une route dont vous avez dit dans votre discours d'inauguration qu'elle est faite pour des décennies, malheureusement il se trouve qu’elle se dégrade déjà, et en plus elle a été facturé au Fond Routier ou le DG l'ancien représentant de votre parti "Le Patrie" en France, plusieurs centaines de millions de Frs cfa, les grands ingénieurs des travaux publics de Centrafrique que nous avons nous diront un jour la vérité? L'inspection d’État, ou l'inspection des Finances devraient jeter un coup d'œil dessus !!!! Peut être que je me trompe ou que j'ai omis Maître dans votre bilan des grandes réalisations que vous avez fait dans l'intérêt général du peuple centrafricain veuillez nous éclaircir SVP?

 

Maitre Boli Goumba Crepin sachez juste une chose un grand homme politique Français avais dit" Quand on est Ministre on se tais, on assume, ou on Démissionne"!!!!!!!C'est trop facile d'essayer de se dédouaner maintenant!!! Quand tous étais doux comme  les ivoiriens le disent quand tout puissant ministre d’État vous preniez l'avion rien que pour vous soigner les dents au Sénégal prétextant je vous cite "à Bangui il n'y a pas de bon dentiste", Rappeler vous ce que vous avez dit à une connaissance entre deux escales Maître.

 

Dans l'attente de vous lire, de vous comprendre, d'essayer de décortiquer l'homme aux inimitiés légendaires, à la fourberie renommée, à l'hypocrisie épidermique, etc...Excuser moi cela ne vient pas de moi mais de vos amis d'antan que je vais citer même ci cela n'est pas dans mes habitudes et mon éducation pour leurs permettre de me démentir si jamais c’était pas la vérité, je parlais d'un Bida Koyagbele, d'un Socrate Bozize, d'un Steve Tangoa, d'un Nicolas Tiangaye, et de beaucoup d'autres.

 

Bon repos bien mérité du Guerrier à Washington après avoir pendant un an fait pour la nation RCA un travail titanesque de reconstruction, vous méritez ces congés mais faites attention à vos arrières la cellule de 7 m² de la prison de la HAYE n'est pas très confortable, mais de toute façon sa vous permettra de boire le thé comme d'antan avec Djono, Nourredinne, Dotodjia votre M'boki et parler de développement de la nation RCA.

 

6h00 du matin les moineaux piaillent, la lueur du jour apparaît, le calme plat de la nuit, et les anges de la nuit qui attendent la relève du matin, et votre humble serviteur, votre plume celle des sans voix, du petit peuple qui vous demande la permission de dormir un peu tous en continuant d'écouter l'excellent Miles Davis, le Maître comme Le grand Avocat Maître Boli Goumba Crépin au fait dernière question combien de Procès avez-vous gagné? Votre humble serviteur.

 

Adalla-Picra de Nguereyo Éric Olivier Anicet Dominique. SAR le Sultan de Rafai.

Accusé d'être pressenti pour présider aux destinées de la république du Nord Centrafrique, l'ex-ministre d'état Crépin Mboli-Goumba oppose un démenti mais déclenche une polémique contre lui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com