Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 17:55

 

 

 

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) 2014-03-28 15:03:43

 

Une attaque à la grenade contre des personnes assistant à une veillée funèbre a fait une vingtaine de tués et de nombreux blessés dans la nuit de jeudi à vendredi dans la capitale centrafricaine, a déclaré le ministre de la Sécurité, Denis Wangao Kizimalé, sur les ondes de la radio nationale.


Il a expliqué que l'attaque dont les auteurs courent toujours, s'est déroulée vers les coups de 23 heures dans le quartier de Kango.


Les assaillants sont activement recherchés et seront punis, a fait remarquer le ministre condamnant ces « actes odieux ».


Cette attaque intervient dans un climat de recrudescence de la violence à Bangui amenant la force africaine Misca à déclarer que les anti-balaka, qui s'en prennent souvent à elle, seront désormais traités comme des ennemis.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=600061#sthash.fmPw9kvQ.dpuf

 

 

 

Une fusillade à Bangui fait neuf morts et 13 blessés

 

APA-Bangui (Centrafrique) -2014-03-28 13:00:26

 

Une fusillade ponctuée de jets de grenades a fait un bilan de neuf morts et 13 blessés graves parmi une foule de gens qui assistaient, dans la nuit de jeudi à vendredi, à une cérémonie funéraire au quartier Fatima, dans le 3è arrondissement de Bangui.


Un bébé de quinze mois et une femme en grossesse font parties des personnes décédées dans cette attaque qui, selon les témoins, est imputable à un groupe des musulmans armés et retranchés au centre commercial de KM5. Les assaillants étaient tous en tenue militaire.

 
''Un groupe des musulmans armés non identifiés en tenue militaire de provenance du KM5 ont jeté des grenades sur la foule réunie à cette place mortuaire avant d'ouvrir le feu sur elle'', a indiqué dans un sanglot un témoin de la scène, ajoutant que ‘'les blessés sont transportés à l'hôpital pour des soins''. 


Cette attaque intervient à la veille du rapatriement des ressortissants tchadiens de la capitale. 

Selon un habitant de Damara joint au téléphone par APA, ‘'Une colonne des véhicules en provenance du Tchad a été bloquée au PK 55 route de Damara par les troupes de l'opération Sangaris qui sont chargées de faire évacuer les ressortissant tchadiens depuis Bangui jusqu'au PK 55''.

 

http://www.apanews.net/news/fr/article.php?id=600041#sthash.XHBsrNyn.dpuf

 

 

 

Centrafrique : une attaque à la grenade fait 20 morts à Bangui

 

AFP 28 MARS 2014 À 15:15

 

La violence s'amplifie depuis quelques jours dans la capitale centrafricaine, en proie aux assauts des milices anti-balaka.

 

Au moins 20 personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi à Bangui dans une attaque à la grenade lors d’une veillée funèbre, a annoncé le ministre de la Sécurité publique, Denis Wangao Kizimalé. «Aux environs de 23 heures au quartier Kango, un groupe d’extrémistes bien connu des services de police a lancé une grenade offensive sur une foule qui assistait à une veillée funèbre. Au moins 20 personnes ont été tuées», affirmé le ministre, qui s’exprimait à la radio nationale. «Onze autres personnes ont été blessées et suivent en ce moment des soins à l’hôpital communautaire», a-t-il ajouté.

 

«Le gouvernement condamne avec fermeté cet acte odieux. D’ores et déjà, une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de ce crime. Les auteurs seront recherchés et traduits en justice», a précisé Denis Wangao Kizimalé.

 

Plusieurs habitants du quartier ont manifesté leur colère dans la rue vendredi, attribuant l’attaque à des musulmans. Selon une source proche des familles présentes à la veillée, une femme enceinte et plusieurs enfants figurent parmi les victimes.

 

Avant cette attaque, une recrudescence des violences à Bangui avait déjà fait une vingtaine de morts depuis samedi. Des affrontements avaient éclaté entre des groupes armés, opposant notamment des miliciens anti-balaka, majoritairement chrétiens, et des pillards à des musulmans. Le chef de la force africaine (Misca) a annoncé mercredi que la Misca considérait «les anti-balaka comme des ennemis» et qu’ils seraient traités «en conséquence».

 

Formées en réaction aux exactions contre la population perpétrées pendant des mois par les combattants essentiellement musulmans de la Séléka après leur prise du pouvoir en mars 2013, les milices anti-balaka s’en prennent depuis à la population musulmane, qui fuit massivement le pays. L’ancienne colonie française est livrée au chaos depuis et traverse une crise humanitaire sans précédent avec des centaines de milliers de déplacés.

 

20 tués dans une attaque à la grenade à Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com