Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 12:14

 

 

 

 

 

http://www.ladepeche.fr/  Publié le 14/02/2014 à 08:24

 

expert : Bruno Martinelli, anthropologue, spécialiste de la Centrafrique

 

Faut-il craindre une répétition du Rwanda ?

 

Non, ce n’est pas un scénario “à la rwandaise”. Mais selon moi, la Centrafrique est bien confrontée au risque génocidaire. Que ce soit en Europe ou en Afrique, un processus génocidaire passe par plusieurs phases d’affrontements, de violences croissantes et de pillages discriminatoires jusqu’à atteindre un point de non-retour entre communautés. C’est ce que nous observons depuis une vingtaine d’années en Centrafrique et cela s’est accéléré sous le pouvoir de François Bozizé puisque dès 2009-2010, des milices de jeunes ont été armées à Bangui avec pour objectif d’éliminer les musulmans. Aujourd’hui, on ne pourra plus revenir à la coexistence négociée qui avait prévalu autrefois dans le pays.

 

Est-ce pour autant une guerre de religions ?

 

Il ne faut pas confondre les milices anti-balaka avec des milices chrétiennes. L’archevêque de Bangui l’a encore rappelé avant-hier : l’église n’y est pour rien. On est dans un cycle de représailles et les musulmans de Centrafrique payent au prix fort l’année de pouvoir de la séléka avec laquelle seuls quelques-uns ont collaboré. Le séléka n’est pas non plus homogène. Il rassemble des partis du nord, des mercenaires tchadiens ou soudanais et des pillards sans identité politique. Ce n’est donc pas un face-à-face identitaire.

 

Existe-t-il un risque de partition de la Centrafrique ?

 

Il n’y a plus d’état en Centrafrique et la prolifération des milices comme les appétits de forces étrangères convoitant un riche sous-sol peuvent accélérer la dislocation. On ne peut donc rien exclure.

 

recueilli par Pierre Challier

 

Lu pour vous : Un processus génocidaire en Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com