Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 22:06

 

 

 

DECLARATION

 

Depuis  un certain temps, le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) épris de paix, de justice et de liberté, constate avec tristesse  et consternation, les exactions meurtrières perpétrées par  les miliciens Anti Balaka  et  les éléments de l’ex- Séléka qui prennent une ampleur  sans précédent en République Centrafricaine.

 

En effet, le Dimanche 9 Février  2014  aux environs de 16 heures, le Conseiller  National de Transition, l’honorable  Jean  Emmanuel  NDJARAHOUA  a été abattu  par  un escadron   de la mort constitué des éléments   identifiés  qui opèrent impunément  de jour  et de nuit.

 

Cet assassinat  crapuleux  qui vient, une fois de plus, s’ajouter à tant  d’autres, interpelle  la conscience  nationale et soulève  les préoccupations suivantes :

 

1-Aujourd’hui, il ne fait  plus de doute que ce sont  les miliciens  au service du Général  François Bozizé  qui  sont à l’origine  de cette  escalade  de violences  meurtrières qui endeuillent  quotidiennement et régulièrement  les familles Centrafricaines ;

2-Outre  ces crimes odieux, ces miliciens  identifiés, continuent  de se livrer  à des actes de pillages, vols et destructions de magasins et maisons d’habitation des populations  sous le fallacieux  prétexte d’affrontements inter  communautaires ;

3-De sources concordantes, certains miliciens soutenus financièrement et matériellement   par le  Général François Bozizé nostalgiques  du passé, œuvrent inlassablement  pour  la déstabilisation de la Transition  en cours  et le retour  de ce dernier  au pouvoir ;

4-Les  méthodes  de déstabilisation  utilisées sont d’une autre époque :  ( les assassinats programmés, la désinformation  et la manipulation  de conscience organisée sur  les sites Internet et autres supports de Communication).

 

Plus que jamais, la paix n’a pas de prix, la communauté nationale et Internationale  doivent se mobiliser  pour  mettre  hors d’état de nuire ces ennemis de la paix, de la Démocratie, du progrès et de la concorde  nationale de surcroit, démanteler  ces  organisations de malfaiteurs et leur réserver une suite judiciaire.

 

De plus, les nouvelles  autorités de la Transition, garantes de l’Unité et de la paix  ont l’obligation  de déployer  des  moyens conséquents  aux fins  de mettre  un terme  à ce cycle  d’exactions multiples.

 

Fort de ce qui précède, le Bureau Politique  du MLPC, résolument  engagé aux côtés des populations Centrafricaines :

 

  • Condamne  sans réserves les multiples assassinats de paisibles citoyens et les actes de pillages, vols et destructions des magasins et maisons d’habitation des populations de Bangui et des provinces ;
  • Présente sa compassion et ses condoléances aux familles éprouvées ;
  • Soutient  sans faille les efforts de la Communauté Internationale et plus particulièrement, la nouvelle orientation à donner  aux opérations des forces SANGARIS  et la MISCA ;
  • Encourage vivement  la transformation de la MISCA  en une mission de maintien de la paix (Casques bleues des Nations Unies) ;
  • Demande avec insistance au Gouvernement  de la Transition, l’ouverture d’une enquête judiciaire en vue d’identifier et de traduire  en Justice  les auteurs, Co-auteurs et complices  des crimes  commis sur  les paisibles citoyens ;
  • Exhorte  les nouvelles autorités de la Transition à équiper puis à déployer les Forces loyales de Défense et de Sécurité afin de mettre hors d’état de nuire ces miliciens hostiles à la paix et à la stabilité de la RCA ;
  • Invite tous les démocrates et les leaders d’opinion à faire un front commun afin de  barrer la route  à la division et  la partition de notre pays ;
  • Appelle ses militantes, militants, sympathisants  à resserrer  les rangs et à  se mobiliser  pour faire échec au plan machiavélique et criminel des nostalgiques  du passé.

 

                                        Fait à Bangui, le  14 Février 2014

Le MLPC condamne les assassinats, crimes et pillages par des miliciens bozizistes bien identifiés
Le MLPC condamne les assassinats, crimes et pillages par des miliciens bozizistes bien identifiés

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com