Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 05:09

 

 

 

 

 

 

PARIS, France, 14 février 2014/African Press Organization (APO)/  Le Président de la République a réuni le 14 février 2014 un Conseil de Défense restreint.

 

Le Conseil a rappelé les objectifs de l’opération militaire Sangaris : contribuer, avec la force africaine MISCA, à faire cesser les massacres, à prévenir les crimes de guerre, à rétablir la sécurité de la population. Tous les ennemis de la paix seront combattus. Il n’y aura pas d’impunité pour ceux qui ont commis des crimes.

 

Le Conseil a pris en considération l’appel du Secrétaire Général des Nations unies, M. Ban Ki Moon, à une mobilisation de la communauté internationale, ainsi que la décision de l’Union européenne d’engager une opération militaire en Centrafrique.

 

Le Président de la République a décidé d’y répondre en portant temporairement à 2 000 les effectifs militaires français déployés en Centrafrique. Cet effort supplémentaire de 400 hommes comprend le déploiement anticipé de forces de combat et de Gendarmes français qui participeront ensuite à l’opération militaire de l’Union Européenne dès son déploiement.

 

La France appelle la communauté internationale à une solidarité accrue à l’égard de la Centrafrique. Elle demande au Conseil de Sécurité des Nations Unies d’accélérer le déploiement d’une opération de maintien de la paix. Elle appelle l’Union Européenne à accélérer le déploiement de la mission EUFOR, y compris la Force de gendarmerie européenne. Elle salue la mobilisation des participants africains à la MISCA et souhaite qu’un soutien plus important soit accordé à la mission africaine, pour lui permettre d’être plus mobile.

 

La France appelle également la communauté internationale à agir face à l’urgence humanitaire en RCA. C’est un devoir impérieux de solidarité.

 

SOURCE : Présidence de la République française

 

 

 

 

Centrafrique: l'UE envisage de déployer un millier de soldats (Ashton)

 

Vendredi 14 Février 2014 modifié le Samedi 15 Février 2014 - 00:19

 

L'Union européenne envisage de déployer un millier de soldats en Centrafrique pour aider à rétablir l'ordre dans ce pays plongé dans le chaos, a indiqué vendredi la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

 

Jusqu'à présent, le chiffre le plus couramment cité pour cette opération militaire européenne, en appui aux troupes françaises et africaines, était de 500 hommes. "Nous avons plus de 500 hommes", a déclaré Mme Ashton à la presse à sa sortie du Conseil de sécurité de l'ONU. 


Elle a précisé que la conférence dite "de génération de force" qui doit tenir sa deuxième réunion le 27 février à Bruxelles "envisageait le double de ce chiffre". Cette force européenne "sera sur le terrain très, très vite", a-t-elle affirmé, sans donner de date. 


Selon des diplomate européens, il est prévu que la force européenne se déploie à Bangui à partir du mois de mars.

 
Les militaires européens s'ajouteront à 2.000 Français et à quelque 5.400 soldats de l'Union africaine qui forment la Misca.

France / Centrafrique / Communiqué – Conseil de Défense restreint
France / Centrafrique / Communiqué – Conseil de Défense restreint

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com