Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 01:22

 

 

 

 

 

http://www.franceinfo.fr/  LE DIMANCHE 9 FÉVRIER 2014 À 12:11

 

Par Ouafia Kheniche

 

Au moins dix personnes ont été tuées dans la capitale centrafricaine entre hier samedi et aujourd'hui. Les scènes de pillage se multiplient et de nombreux bâtiments ont été incendiés. Ces nouveaux meurtres interviennent alors que le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian commence ce dimanche une tournée dans la région pour évoquer la Centrafrique.

 

Selon des témoins présents à Bangui, la capitale centrafricaine, au moins dix personnes ont été tuées depuis samedi soir. Par ailleurs, de nombreux bâtiments ont été incendiés et de nombreux pillages sont à déplorer et cela malgré la présence de militaires français de gendarmes centrafricains.

 

Des violences ont éclaté dans la soirée de samedi

 

Les violences ont éclaté samedi dans la soirée. Cinq personnes ont été tuées aux abords de la mairie du 5e arrondissement dans des circonstances non élucidées. Puis trois autres personnes ont été tuées dans des affrontements intercommunautaires. Une dernière personne aurait été tuée par les soldats de la force africaine Misca.

 

Ces violences interviennent au moment au moment où Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, entame une tournée dans la région. Il sera en Centrafrique mercredi

 

Par Ouafia Kheniche

 

 

Centrafrique : Deux tués ce dimanche à Bangui

 

apanews.net   dimanche 9 février 2014  par Agence de Presse Africaine -

 

Deux jeunes centrafricains ont été tuées dimanche à Bangui où les activités commerciales ont repris timidement ce dimanche 9 février notamment au centre commercial KM5 dans le 3è arrondissement à Bangui, où résident la majorité des Tchadiens de Centrafrique, a constaté APA.

 

Cette reprise se déroule dans un climat d’insécurité après que des ressortissants tchadiens aient massivement quitté Bangui, sous bonne garde des soldats de l’Armée nationale tchadienne (ANT), à destination de leur pays d’origine.

 

Ce matin, aux environs de 7 heures locales, trois jeunes vendeurs de bois de chauffe communément appelés « pousseurs », voulant se rendre au KM5 pour écouler leurs marchandises, ont été pris à partie par des ressortissants tchadiens vivant aux abords de la route qu’ils avaient emprunté.

 

« L’un d’entre eux a été lynché à mort et un autre n’a dû sa vie sauve qu’à l’intervention des troupes de la Misca tandis que le troisième réussissais à prendre la fuite », raconte un passant témoin de la scène.

 

Quelques heures après, aux environs de 12 heures locales, un homme âgé d’environ 17 ans, s’est rendu au KM5 pour profiter des soldes des biens des ressortissants tchadiens mais une fausse alerte d’attaque d’éléments anti-balakas a causé une débandade amenant le jeune homme à se réfugier dans la maison d’un musulman où il a été tué, selon des témoins.

 

Pour sécuriser Bangui, une première patrouille mixte composée des soldats français de la force Sangaris et des gendarmes et policiers centrafricains, a sillonné la ville.

 

« On a besoin de vous. Puisque c’est vous qui connaissez les zones dans lesquelles vous allez patrouiller et aussi les gens qui peuvent être fauteurs de troubles », a déclaré samedi le général français Fransisco Soriano, commandant des troupes françaises de l’Opération Sangaris, s’adressant aux forces centrafricaines.

 

Des soldats de l’opération Sangaris et plus de 120 policiers et gendarmes vont ainsi circuler dans les rues de Bangui en vue de la sécurisation de la ville à travers des opérations de désarmement systématique des personnes qui détiennent encore illégalement des armes.

 

Selon une source à l’état-major des Sangaris, les uniformes et l’armement des policiers et des gendarmes centrafricains sont fournis par la République Centrafricain tandis que la France leur verse une prime globale d’alimentation de 2000 francs CFA par jour et par homme.

 

Une source militaire a annoncé que le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est attendu mercredi à Bangui.

Dix personnes tuées à Bangui en Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com