Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 12:30

 

 

 

ALLIANCE  DES FORCES DEMOCRATIQUES  POUR LA TRANSITION

                                                     (A.F.D.T)

                                                                  ********************

DECLARATION N° 005/014

Relative au regain de violences meurtrières en

 République Centrafricaine

 

L’Alliance  des Forces Démocratiques  pour  la Transition (AFDT) a appris avec  une grande consternation, l’assassinat  de l’honorable  Jean  Emmanuel NDJARAHOUA, Conseiller National de Transition, commis le Dimanche 09 Février  2014  par les éléments identifiés de la milice Anti Balaka soutenue  matériellement  et financièrement  par le Général François Bozizé  et ses  partisans nostalgiques du passé.

 

Ce Conseiller National a été lâchement  assassiné pour avoir exprimé la veille ses opinions lors  de l’interpellation du Gouvernement devant le Conseil National de Transition.

 

Cet acte odieux s’inscrit désormais dans la logique de milice Anti Balaka d’éliminer physiquement tous  ceux qu’elle considère comme ses ennemis.

 

Cet assassinat  qui vient s’ajouter  à tant d’autres dans la ville de Bangui  et celles des provinces  a suscité  un tollé général  de protestation  et tous  les observateurs  de  la  vie politique  nationale  s’accordent  à dire qu’il  est grand  temps de mettre  un terme  à ce regain  de violences qui  endeuillent  quotidiennement les familles centrafricaines et autres communautés vivant  en RCA.

 

A cela, il  importe  d’y ajouter et de condamner les actes de pillages, vols et destructions des maisons de commerce et d’habitation  perpétrés également  tant à Bangui qu’en province par cette milice  au service  d’une  coordination  qui œuvre  activement  pour le retour  au pouvoir  du Général François Bozizé.

 

L’AFDT, malgré ses multiples déclarations et appels à la retenue et résolument engagée aux côtés des populations, ne saurait  rester insensible  à ces agissements barbares.

 

En conséquence  l’AFDT :

 

  1. Condamne fermement l’assassinat  de  l’honorable  Jean  Emmanuel  NDJARAHOUA  et autres y compris les  actes de pillages, vols  et destructions de maisons de commerce et d’habitation perpétrés  par  la  milice  Anti Balaka  proche  du  Général  François  Bozizé ;
  2. Présente  sa compassion  et  ses  condoléances  les plus émues aux  familles  éprouvées ;
  3. Exige  des autorités  l’ouverture  d’une enquête judiciaire  aux fins de traduire  en justice  les auteurs de ces crimes;
  4. Demande  aux Gouvernement de  Transition de tout  mettre  en œuvre afin de mettre  un terme à ce regain  de violences;
  5. Soutient  et encourage  les efforts des forces SANGARIS et MISCA pour  un  désarmement  rapide  et forcé des éléments de la milice Anti –Balaka, de l’ex-Séléka  et autres groupes armés ;
  6. Demande expressément  à ses adhérents et sympathisants  de ne  pas se laisser  manipuler  par les  fossoyeurs de l’unité nationale, de la paix et de la  démocratie.

En outre, l’AFDT  saisit  à nouveau cette occasion  pour réitérer  son appel à la mobilisation  du peuple centrafricain en vue  de faire  échec  aux  projets  de partition et de génocide  en cours  en République Centrafricaine.

                                                                          Fait  à Bangui, le 17 Février 2014

 

                                          Le Président  intérimaire de la Conférence des Présidents

 

                                                          Joachim    SIOKE RAINALDY

DECLARATION N° 005/014  de l'AFDT Relative au regain de violences meurtrières en République Centrafricaine

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com