Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 00:06

 

 

 

 

 

 

 

La Fédération Europe Amérique-Asie-Moyen Orient-Océanie (EAAMOO) du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) suit avec une attention particulière l’évolution de l’actualité sociopolitique de notre pays. La Fédération EAAMOO du MLPC bien qu’éloignée du pays, vivement horrifiée par les violences hystériques et cycliques, anarchiques et antipatriotiques, tient à réaffirmer sa profonde compassion de façon générale aux populations en détresse, et plus spécifiquement à chacune des victimes des différents crimes, des crimes que rien, absolument rien ne peut justifier.

 

 La Justice étant inscrite en lettres d’or dans sa devise, le MLPC se bat déjà et se battra toujours pour que les exactions commises, individuellement ou collectivement, soient portées devant les juridictions compétentes, nationales et éventuellement internationales. Dans l’immédiat, la Fédération EAMOO du MLPC exprime et apporte son soutien indéfectible à la mise en place d’une Commission Justice et Pardon, proposée par Martin Ziguélé, Président National de notre parti. Cette instance aurait trois missions essentielles : d’abord, elle permettrait d’obtenir la sanction des auteurs et complices des différents crimes et exactions ; ensuite, cette instance assurerait aux victimes une réparation juste, à la mesure des préjudices subis du fait des destructions, pillages et extorsions de biens  ; enfin, la Commission susmentionnée travaillerait à une réconciliation véritable, condition première, condition sine qua non de la reconstruction de la Nation Centrafricaine aujourd’hui mise en lambeaux. 

 

Ensuite, la Fédération EAAMOO informe les populations déplacées à l’intérieur de notre pays notamment à Bangui que des initiatives et plans d’action sont en cours au niveau des militants de la Fédération pour que leur soit acheminée dès que possible une assistance multiforme dans un délai assez rapide.

 

Par ailleurs, la Fédération EAMOO du MLPC, tient à adresser une sévère mise en garde à tous les auteurs, embusqués mais déjà démasqués, de la vaste campagne infâme de calomnie et d’intoxication menée contre le MLPC et son Leader Martin Ziguélé, démocrate, débateur,  homme intègre, homme de paix et de rassemblement. Cette sinistre et grossière campagne mensongère est orchestrée sur les réseaux sociaux, et par voie de rumeurs distillées par des radoteurs à la solde des démocrates de la 25ème heure, et des compatriotes qui, au cours des onze dernières années, ont mis notre pays en coupes réglées, s’illustrant même par une incompétence vrombissante et pétaradante de leur champion généralissime dans son propre domaine, l’armée nationale qu’il a progressivement détruite, ce qui aura servi de terreau au coup d’Etat du 24 mars 2013.

 

La Fédération EAAMOO du MLPC met ici au défi tous ces pseudos politiciens, dont certains n’ont d’existence politique réelle que sur les réseaux sociaux, et fonctionnant au moyen des ragots, d’apporter la moindre preuve à leurs allégations, lesquelles n’ont pour unique but diabolique que d’entretenir les violences hystériques en cours dans notre pays, pour le malheur de notre peuple dont le MLPC a toujours été proche, qu’il soit au pouvoir (1993-2003) ou dans l’opposition (depuis 2003). Le MLPC, parti social-démocrate rappelle que bien qu’il se soit fait voler le 15 mars 2003 le pouvoir que le peuple Centrafricain lui avait confié en 1993 dans les urnes, il n’a jamais essayé de reconquérir ce pouvoir par les armes, ni directement ni indirectement en pactisant avec un quelconque groupe armé ou putschiste. Il faut rappeler que la transition politique mise en place à partir du 11 janvier 2013 l’a été de façon consensuelle, avec non seulement le régime KNK défunt, la coalition Séléka et l’ensemble de l’opposition, à l’exception des partis politiques et autres démocrates nés après le 24 mars 2013 et n’ayant d’ancrage palpable que sur les réseaux sociaux, formidables outils de communication qu’ils ont réussi à transformer en moyens de propagation d’intoxications, de la violence et de la haine. Les intoxications et autres gros mensonges en cours finiront par rattraper leurs auteurs et leurs complices radoteurs, lorsque la vérité surgira magistralement.

 

En outre, à l’endroit des partisans de la sécession, la Fédération EAAMOO du MLPC déclare que la République Centrafricaine telle que léguée par Barthélémy Boganda demeure et demeurera une et indivisible, combat que nous militants du MLPC mènerions au prix de notre sang. Aussi, aux partisans affichés ou planqués de la mise sous tutelle internationale de notre pays, la Fédération EAAMOO répond que s’ils ne sont pas prêts pour diriger notre pays, le MLPC en revanche, qui se bat sans relâche depuis plus de dix ans, dispose quant à lui, dans ses rangs, des compétences tous domaines confondus pour reconstruire notre pays. Aux groupes armés, Séléka, Antibalaka et autres acteurs des violences, la Fédération EAAMOO demande fraternellement de déposer les armes, car celles-ci, loin de résoudre les problèmes, alimentent plutôt le cycle infernal violence-vengeance, et mènent assurément à l’abîme. 

 

Enfin et eu égard à tout ce qui précède, l’heure de la mobilisation générale des militants MLPC, en tant que parti de masse, a sonné. Ainsi, tous les militants de la Fédération et du parti, où qu’ils soient, doivent désormais redoubler de vigilance militante face à la sirène d’intoxications et des mensonges conduite par ceux là mêmes qui ont conduit notre pays dans l’abîme entre 2003 et 2013 d’une part, et les démocrates de la 25ème heure, les candidats longtemps déclarés à une élection encore non programmée, les pseudos intellectuels illuminés ayant installé, qui leurs Quartiers Généraux, qui leurs cellules, qui leurs bureaux, sur les réseaux sociaux, d’autre part. Nous militants du MLPC, fermement attachés à nos convictions profondes et valeurs, soudés derrière notre Président National Martin Ziguélé, n’avons aucune leçon à recevoir d’où qu’elle vienne, et réaffirmons ici notre passion et notre seule cause à défendre, une cause juste et noble : le Peuple Centrafricain, aujourd’hui dispersé mais demain rassemblé, aujourd’hui désuni mais demain uni, aujourd’hui en détresse mais demain dans l’allégresse.  

 

Fait à Paris, le 02 février 2014

Pour la Fédération EAAMOO

Le Président Fédéral

 

Jean Didier KABRAL 

DECLARATION DE LA FEDERATION MLPC_EAAMOO
DECLARATION DE LA FEDERATION MLPC_EAAMOO

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com