Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 02:45

 

 

23/02/2014 à 21h06 -- Mis à jour le 23/02/2014 à 21h20

 

Un soldat a trouvé la mort en Centrafrique...

 

Un communiqué de la Défense a annoncé ce dimanche soir la mort «accidentelle» d’un soldat français en Centrafrique.

 

Il s'agit d'un soldat français de 26 ans engagé dans l'opération Sangaris en Centrafrique. Il a été mortellement blessé dimanche dans un accident de la circulation lors d' «une mission de reconnaissance des axes routiers» dans l'ouest du pays, a annoncé la Défense. Le caporal Damien Dolet appartenait au régiment d'infanterie chars de marine (RICM) de Poitiers (Vienne), qu'il avait rejoint en 2011, précise le communiqué. Il avait servi pendant trois mois dans l'opération Serval au Mali et participait en Centrafrique à sa seconde opération extérieure, a-t-on ajouté de même source.

 

Un hommage lui sera rendu prochainement

 

Dimanche en début d'après-midi, le caporal était en mission avec deux autres soldats français autour de la commune de Bouar et «manœuvrait à bord d'un véhicule blindé léger» quand celui-ci a eu un accident. «Malgré les soins immédiatement prodigués par ses camarades puis par un médecin de l'équipe sanitaire, le caporal Damien Dolet est rapidement décédé des suites de ses blessures. Blessés dans l'accident, les deux camarades du caporal sont ce (dimanche) soir hors de danger», ajoute-t-on de même source.

 

Damien Dolet avait servi pendant trois mois dans l'opération Serval au Mali et participait en Centrafrique à sa seconde opération extérieure, est-il souligné. «Il aura servi la France durant quatre ans et quatre mois». Cité dans le communiqué, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian annonce qu'un hommage lui sera rendu «prochainement» et présente «ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches». Deux mille militaires français interviennent en République centrafricaine en soutien des forces africaines, mandatés par le Conseil de sécurité des Nations Unies le 5 décembre 2013.

 

 Avec AFP

 

Sangaris : décès d’un militaire français

 

23/02/2014 20:51

 

Le 23 février 2014, dans la région de Bouar, 400 km à l’ouest de Bangui, dans le cadre de l’opération Sangaris, un véhicule blindé léger, avec à son bord 3 militaires, a été victime d’un accident de la circulation alors qu’il progressait avec deux autres véhicules sur une piste en latérite. 

 

Les 3 soldats ont été blessés dont un grièvement. Malgré les soins prodigués par ses camarades puis par le médecin de l’équipe sanitaire arrivée peu après, ce dernier est décédé de ses blessures. Il s’agit d’un caporal du régiment d’infanterie chars de marine (RICM) de Poitiers. Les 2 autres blessés ont quant à eux été évacués par hélicoptère sur Bangui où ils ont été pris en charge. Leur pronostic vital n’est pas engagé.

 

La mission à laquelle participait cet équipage visait à sécuriser la région de Bouar, et notamment en conduisant des patrouilles pour reconnaître les axes routiers autour de la ville, c'est-à-dire contrôler la libre circulation, faire appliquer les mesures de confiance et y faire cesser toute exaction éventuelle.

 

Il s’agit du 3èmemilitaire mort en Centrafrique depuis le début de l’opération Sangaris.

 

Actuellement, 2000 militaires sont déployés dans cette opération conformément à la décision du Président de la République de renforcer la force Sangaris.

 

Sources : EMA   Droits : Ministère de la Défense 

 

 

Né le 13 juin 1987 au Mans (72), le caporal Damien DOLET aura servi la France durant 4 ans et 4 mois.

 

A 21 ans, il souscrit, pour cinq ans, un contrat d’engagé volontaire de l’armée de Terre au CIRAT (centre d’information et de recrutement de l’armée de Terre) du Mans. Le 6 octobre 2009, il rejoint le 2e régiment d’infanterie de marine (2e RIMa) au Mans (72) et y débute alors sa formation initiale durant laquelle il fait preuve d’un fort potentiel. Le 1er mai 2010, il est élevé à la distinction de 1re classe et sert alors en tant que combattant tireur sur minimi.

Le 24 octobre 2011, il rejoint le Régiment d’infanterie chars de marine basé à Poitiers dans la Vienne. Engagé discipliné et volontaire, il y occupe la fonction de cavalier porté pilote.

S’appuyant sur une forte motivation et un goût prononcé pour le métier des armes, il participe, d’août à septembre 2012, à la formation générale élémentaire (FGE) où il obtient d’excellents résultats et se révèle un jeune gradé d’encadrement de grande valeur.

Du 3 février au 13 mai 2013, il est désigné avec son peloton pour participer à l’opération SERVAL au Mali en qualité de cavalier blindé tireur spécialiste. Effectuant des patrouilles et des investigations au Nord du Mali avec son équipage, il fait montre d’une réelle capacité de réaction en maîtrisant parfaitement son armement embarqué et en désignant clairement les objectifs, permettant ainsi à ses camarades d’évoluer sereinement.

A l’issue de sa mission, il ne cesse de se perfectionner et d’accroître ses connaissances. Soldat solide et déterminé, expérimenté et aguerri, il obtient le 4 février 2013 son certificat technique élémentaire (CTE) « cavalier blindé tireur» dans le domaine blindé. Le 1er avril 2013, il est nommé au grade de caporal.

Le caporal DOLET était engagé avec son peloton, dans le cadre de l’opération SANGARIS depuis le 8 février 2014. Le 23 février, en début d’après-midi, son véhicule blindé léger (VBL) a été victime d’un accident de la circulation à environ cinq kilomètres à l’Est de la ville de Bouar, dans l’Ouest du pays. Trois soldats ont été blessés, dont le caporal DOLET grièvement. Malgré les soins immédiatement prodigués par ses camarades puis par un médecin de l’équipe sanitaire, ce dernier est rapidement décédé des suites de ses blessures.

Il s’agit du troisième militaire français mort en Centrafrique depuis le début de l’opération SANGARIS.

Le caporal DOLET était titulaire de la médaille de bronze de la défense nationale. Il était célibataire, sans enfant.

Agé de 26 ans, il est mort dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.

 

 

 

(convoi Sangaris)

Centrafrique: Mort accidentelle d'un soldat français

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com