Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 01:34

 

 

 

 

 

4 février 2014 APA-Bangui

 

 

Des citoyens centrafricains continuent de perdre la vie sur le champ des affrontements suivis de pillages entre chrétiens et musulmans à Bangui, la capitale centrafricaine, et dans les provinces. Les antibalaka, dans leur traque contre les musulmans, se livrent à des scènes de pillage et de vandalisme contre des maisons appartenant à des musulmans. Ces actes de vandalisme interviennent 24 heures après l’appel lancé par le Coordonnateur général des Anti-balaka, Edouard Patrice Ngaissona, dans un communiqué de presse signé le 1er février dernier et parvenu lundi à APA.

 

Dans son appel il demandait aux anti-balaka de cesser toutes hostilités, faisant remarquer que « le but ultime du mouvement était surtout de délivrer le peuple centrafricain des griffes des sanguinaires de Séléka. A ce jour, cet objectif est atteint ».

 

« Le dimanche vers 15 heures, ils ont attaqué la maison du Ministre d’Etat située derrière le commissariat de police du 8è arrondissement, où sont basés des Burundais de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA), de même que des femmes et enfants, emportant des mobiliers et des appareils électroménagers », a indiqué un habitant joint par APA.

 

Les résidences privées du Ministre d’Etat actuel chargé des Travaux Publics, Herbert Gotron Djono Ahaba, et du Ministre des Transports, Arnaud Djoubaye Abazene, proches du Président Djotodia, ont été littéralement pillées, saccagées et vandalisées.

 

La passation de service entre le Ministre sortant de l’Urbanisme, Ousmane Mahamat Ousmane, et le Ministre d’Etat entrant Herbert Djono Ahaba, prévue le dimanche 2 février n’a pas eu lieu « Puisque certains dossiers sont à clarifier par le sortant », explique le Ministre d’état Djono Ahaba.

CENTRAFRIQUE : LES ANTIBALAKA CONTINUENT LES HOSTILITÉS MALGRÉ L’APPEL AU CALME LANCÉ PAR LEUR COORDONNATEUR

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com