Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 21:32

 

 

 

 

 

Par : LIANG Chen  French.china.org.cn | Mis à jour le 15-02-2014

 

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré prendre des mesures pour combler les lacunes dans les services de santé en République centrafricaine (RCA) où "les hôpitaux et les cliniques ont été dévastés" par la guerre qui déchire le pays, a déclaré un porte-parole de l'ONU vendredi.

 

"La grande majorité (du pays) a été largement pillée et endommagée, et la plupart des travailleurs de la santé ont quitté leur poste, laissant d'énormes lacunes dans la prestation des soins", a déclaré le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky, lors d'un point de presse quotidien.

 

"L'Organisation mondiale de la Santé a assuré prendre des mesures clés avec ses partenaires, notamment en étendant les services de santé aux personnes déplacées dans les camps, en vaccinant des enfants, et en distribuant des médicaments", a-t-il énuméré. "L'organisation met également en place un système avec des partenaires pour détecter les apparitions d'épidémies et travaille pour traiter les lacunes importantes dans les services de la santé".

 

Parallèlement, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a fait état de 37 enfants tués et 96 enfants mutilés dans les deux derniers mois en Centrafrique.

 

Tourmentée par des décennies d'instabilité et de combats, la Centrafrique a connu une recrudescence de violence en décembre 2012, lorsque les rebelles de la Séléka ont lancé une série d'attaques qui ont culminé en mars dernier, lorsque le président d'alors François Bozizé a été contraint de s'enfuir suite à la capture de la capitale.

 

Un gouvernement de transition, dirigé par le Premier ministre Nicolas Tiangaye, a été chargé de rétablir l'ordre et d'ouvrir la voie à des élections démocratiques.

 

Cependant, les affrontements armés dans la partie nord-est du pays se multiplient depuis août et la Centrafrique est confrontée à une situation humanitaire désastreuse qui affecte quelque 4,6 millions de personnes. Le 10 janvier, le président par intérim d'alors Michel Djotodia et le Premier ministre Tiangaye a ont démissionné.

 

Par la suite, un gouvernement intérimaire a été créé fin janvier afin de sortir le pays de la crise et d'organiser des élections générales d'ici février 2015.

 

Source: Agence de presse Xinhua

Centrafrique : l'OMS prend des mesures pour combler les lacunes dans les services de santé

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com